metrodemontreal.com Index du Forum metrodemontreal.com
Un lieu de discussion du transport en commun de Montréal et d'ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Voie semi-réservée à GAUCHE, une solution pour St-Urbain ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Autobus de Montréal (STM)
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Asdf



Inscrit le: 13 Aoû 2015
Messages: 43

MessagePosté le: Dim Nov 13, 2016 2:50 pm    Sujet du message: Voie semi-réservée à GAUCHE, une solution pour St-Urbain ? Répondre en citant

Que pensez-vous de la voie semi-réservée comme nouveau concept ?

Cliquez sur:
http://i.imgur.com/TmcapbY.png

Surtout le matin, Montréal a besoin d'augmenter la capacité de déplacer les gens entre la Place des Arts et le Vieux-Montréal.

Mais il y a trop de véhicules sur les rues St-Denis, St-Urbain, etc. Comme un bus = 50 autos, c'est facile d'imaginer une solution.

Le métro ligne orange est surchargé aux heures de pointe, même avec les nouveaux trains Azur.

Les cyclistes ont surtout l'axe nord-sud qui est surchargé, pas assez rapide et pas assez sécuritaire. (Ce n'est pas les vélo-rues qui vont améliorer sensiblement la situation.) Par exemple, sur St-Urbain, la bande cyclable à droite ralentit le déplacement des bus qui doivent constamment empiéter sur cette bande pour aller et quitter les arrêts en rive droite. Les chauffeurs sont d'accord pour dire que ça n'aurait jamais dû être aménagée cette bande cyclable à droite de la rue.

Depuis au moins 10 ans la situation empire constamment et les solutions ne sont même pas décidées, encore moins mises en œuvre.

La solution est double: 1-davantage d'offre pour le transport collectif et 2- davantage de possibilités pour des déplacements rapides et sécuritaires par vélo.

Notre proposition concrète comme une des possibilités: Une voie semi-réservée intelligente sur St-Urbain. (voir les détails à http://bit.ly/1FEfxZ3 ) Ce serait situé à gauche de la rue avec interdiction de tourner à gauche pour la circulation régulière qui serait donc à droite de la rue.

C'est vrai que la voie semi-réservée n'existe nulle part dans le monde ! "Et pis après" !


Il est important de se prononcer tout de suite parce qu'actuellement la STM, la Ville et le comité cycliste de Montréal sont à décider du concept qui sera retenu.

Êtes-vous pour déplacer à gauche les vélos et les bus, dans un espace côte-à-côte, suffisamment large, et muni d'îlots d'entrée-sortie, pour que les bus puissent garder constamment une ligne droite, côtoyant, (sans être dans leur chemin,) les cyclistes à leur gauche ?


http://i.imgur.com/AfaH4t6.png


http://i.imgur.com/MsqQT5M.jpg?1


Dernière édition par Asdf le Lun Déc 12, 2016 6:40 am; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
_Mathieu_



Inscrit le: 04 Mai 2013
Messages: 444
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Lun Nov 14, 2016 8:34 am    Sujet du message: Re: Voie semi-réservée à GAUCHE, une solution pour St-Urbain Répondre en citant

Asdf a écrit:
Ce serait situé à gauche de la rue avec interdiction de tourner à gauche pour la circulation régulière qui serait donc à droite de la rue.

Donc les véhicules qui veulent tourner à gauche devront tourner à droite un bloc plus loin, puis encore à droite, puis à nouveau à droite.
Asdf a écrit:
C'est vrai que la voie semi-réservée n'existe nulle part dans le monde ! "Et pis après" !

Les voies partagées bus + vélo, nulle part dans le monde ?
Asdf a écrit:
Êtes-vous pour déplacer à gauche les vélos et les bus, dans un espace côte-à-côte, suffisamment large, et muni d'îlots d'entrée-sortie, pour que les bus puissent garder constamment une ligne droite, côtoyant, (sans être dans leur chemin,) les cyclistes à leur gauche ?

Non, pour plusieurs raisons :
- on complique la vie de tout véhicule qui veut tourner à gauche
- on laisse les passagers attendant le bus sur un îlot au milieu de la route, entre bus, vélos, et circulation générale
- aucune visibilité d'un piéton qui traverserait la piste cyclable devant un autobus

Pourquoi vouloir réinventer ce qui fonctionne bien ailleurs ? Il suffit de mettre la piste cyclable... à droite de l'arrêt d'autobus.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Asdf



Inscrit le: 13 Aoû 2015
Messages: 43

MessagePosté le: Lun Nov 21, 2016 2:13 pm    Sujet du message: Re: Voie semi-réservée à GAUCHE, une solution pour St-Urbain Répondre en citant

D'abord, un grand merci de nous répondre. On voudrait bien aussi trouver des conducteurs de bus qui trouve le concept intéressant...


http://i.imgur.com/1WPHV2d.jpg

_Mathieu_ a écrit:

Donc les véhicules qui veulent tourner à gauche devront tourner à droite un bloc plus loin, puis encore à droite, puis à nouveau à droite.


Oui mais pas dans le cas où c'est une artère de fort débit (ex. St-Joseph), qui dans ce cas, aura des feux de circulation intelligents qui règleront le problème. L'interdiction de virages à gauche sera surtout dans un cas comme Villeneuve ou Duluth.

Dans le cas, par exemple de St-Joseph, lorsque dans l'autre sens ça passe au rouge, sur St-Urbain, au début du cycle, les feux imposeront une attente pour la circulation qui voudrait tourner à gauche. En fin de cycle, la bande cyclable et la voie semi-réservée seront au rouge, puis la flèche verte vers le haut se changera par un feu clignotant vert actionné pendant quelques secondes.


Ce désagrément pour les automobilistes est compensé par les avantages qu'obtiendront les cyclistes et les passagers du transport par bus. On s'est laissé dire que les autobus pourront ainsi circuler une moyenne de 20 km/h de plus vite du fait de l'interdiction de virages à gauche pour la circulation régulière à droite de la rue. Pour les cyclistes, ça serait 10 km/h de plus.

Autre argument encore plus important, ça serait beaucoup plus sécuritaire surtout pour les cyclistes qui ont subi plusieurs accidents avec un véhicule moteur qui tournait à droite et qui coupait la ligne au vélo qui allait tout droit.


Dans cet aménagement à gauche de la rue, les feux verts pourraient être électroniquement prolongés lorsqu'un bus approcherait d'une intersection.

Par exemple, dans la demande de la Surligne Express 455 VSR, les arrêts seraient distancés d'environ 1 km. Supposons un 455 circulant entre St-Viateur vers Mont-Royal. À l'approche de St-Joseph, le feu est vert mais s'apprête à passer au jaune. Le contrôleur électronique du feu détecte l'approche du bus et prolonge le vert jusqu'à son passage.

Pour que la voie semi-réservée soit efficace et rapide, la prolongation du feu vert doit être avec une flèche verte vers le haut.


_Mathieu_ a écrit:

Les voies partagées bus + vélo, nulle part dans le monde ?


Oui, des voies partagées bus + vélo, il y en a énormément dans le monde. Mais pas des voies semi-réservées intelligentes comme dans notre concept.

Par exemple, s'ils sont un taxi ou un propriétaire de covoiturage, et s'ils ont remporté une enchère organisée par la Ville, des véhicules obtiennent un transpondeur semblable à celui du pont de l'A25. Ça permet à 12 d'entre eux de circuler dans le sillage d'un Express 455 dans la voie semi-réservée.

Le couloir comporte à gauche une bande cyclable unidirectionnelle. À droite de cette bande, il y a la voie semi-réservée où circulent les autobus, côte-à-côte avec les cyclistes. Le bus n'a jamais à empiéter sur la bande cyclable comme c'est continuellement le cas sur St-Urbain actuellement.

Toujours en droite ligne, le conducteur amène son bus à un îlot d'entrée-sortie en mettant en danger aucun cycliste.

Lorsqu'aucun bus n'est engagé dans un tronçon de rue, c'est là que les cyclistes peuvent occuper à la fois leur espace et à la fois la voie semi-réservée. À l'approche d'un autobus, les cyclistes doivent lui donner la priorité et se tasser dans leur bande cyclable à gauche près du trottoir.

On estime que 75% du temps, la voie semi-réservée sera occupée par des cyclistes. 25% du temps un bus passera suivi par un maximum de 12 "abonnés" qui ont obtenu leur transpondeur. Un propriétaire de véhicule recevra automatiquement une contravention s'il n'est pas dans le sillage d'un Express 455 VSR ou s'il n'a pas obtenu son transpondeur dans l'enchère organisée par la Ville de Montréal.


_Mathieu_ a écrit:

- on complique la vie de tout véhicule qui veut tourner à gauche


Oui un peu, mais c'est le prix à payer pour favoriser, dans cet axe, le transport collectif et le transport par vélo. Il faut absolument que Montréal réduise le nombre d'autos en ville et augmente la capacité de transport autrement qu'en auto. Et, souvenez-vous de la publicité: 1 bus = 50 autos de moins.

C'est pas "tout véhicule" parce que ce n'est pas à absoluement toutes les intersections. C'est toutes les intersections qui ne seront pas munies de feux intelligents.

_Mathieu_ a écrit:

- on laisse les passagers attendant le bus sur un îlot au milieu de la route, entre bus, vélos, et circulation générale


Selon les cas, l'abribus peut être en rive, à gauche de la rue. À ce moment là, lorsque le bus arrive à l'îlot au centre de la rue, le passager quitte l'abribus, traverse sécuritairement la bande cyclable, va sur l'îlot puis entre dans l'autobus.

Autre possibilité, sur l'îlot plus large, il y a un abribus qui protège les passagers par exemple des éclaboussures de la circulation à droite. Voir l'image http://i.imgur.com/AKUjf0L.jpg ci-dessous.

À plusieurs endroits dans le monde, il y a de tels abribus entouré d'une voie de bus d'un côté et d'une ou de plusieurs voies de circulation de l'autre côté.

De toutes façon, la voie semi-réservée Express 455 prévoit une dizaine d'arrêts. On imagine qu'il y aurait moyen de faire un abribus décent sans aller jusqu'au modèle du SRB Pie-IX et Henri-Bourassa...


_Mathieu_ a écrit:

- aucune visibilité d'un piéton qui traverserait la piste cyclable devant un autobus


Côté visibilité, ce n'est pas les cyclistes à gauche du bus qui vont empêcher un conducteur de voir un passager aller sur l'îlot d'entrée-sortie. Il pourrait y avoir des aménagements, (ex. un petit mur végétalisé,) pour inciter les passagers à traverser à un passage piéton spécifiquement conçu pour être sécuritaire.



_Mathieu_ a écrit:

Pourquoi vouloir réinventer ce qui fonctionne bien ailleurs ? Il suffit de mettre la piste cyclable... à droite de l'arrêt d'autobus.



La solution à gauche est plus efficace et plus sécuritaire pour les bus mais surtout pour les cyclistes.

Dans votre solution à droite, c'est énormément mieux que ce qui existe sur St-Urbain actuellement. Mais ce n'est pas idéal non plus. Par exemple, il y a encore le risque de collision entre la circulation qui tourne à droite et un cycliste qui va tout droit.

Dans la solution à gauche avec une voie semi-réservée, il y a plus de fluidité pour les voies de droite.

Ailleurs, ils ne peuvent pas nous dire que l'"invention" de la voie semi-réservée à gauche n'est pas la meilleure solution.

Ce qui fonctionne bien ailleurs fonctionnerait mieux ici avec notre solution. Est-ce que c'est parce que ça vient d'ici que ce n'est pas une bonne idée ?


http://i.imgur.com/AKUjf0L.jpg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
_Mathieu_



Inscrit le: 04 Mai 2013
Messages: 444
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Mer Nov 23, 2016 11:01 am    Sujet du message: Re: Voie semi-réservée à GAUCHE, une solution pour St-Urbain Répondre en citant

Asdf a écrit:
Oui mais pas dans le cas où c'est une artère de fort débit (ex. St-Joseph), qui dans ce cas, aura des feux de circulation intelligents qui règleront le problème. L'interdiction de virages à gauche sera surtout dans un cas comme Villeneuve ou Duluth.

Dans le cas, par exemple de St-Joseph, lorsque dans l'autre sens ça passe au rouge, sur St-Urbain, au début du cycle, les feux imposeront une attente pour la circulation qui voudrait tourner à gauche. En fin de cycle, la bande cyclable et la voie semi-réservée seront au rouge, puis la flèche verte vers le haut se changera par un feu clignotant vert actionné pendant quelques secondes.

Donc au final, que ce soit à gauche ou à droite, ça ne change rien ici.

Asdf a écrit:
Ce désagrément pour les automobilistes est compensé par les avantages qu'obtiendront les cyclistes et les passagers du transport par bus. On s'est laissé dire que les autobus pourront ainsi circuler une moyenne de 20 km/h de plus vite du fait de l'interdiction de virages à gauche pour la circulation régulière à droite de la rue. Pour les cyclistes, ça serait 10 km/h de plus.

Ce chiffre me semble *un chouïa* optimiste.

Asdf a écrit:
Autre argument encore plus important, ça serait beaucoup plus sécuritaire surtout pour les cyclistes qui ont subi plusieurs accidents avec un véhicule moteur qui tournait à droite et qui coupait la ligne au vélo qui allait tout droit.

Effectivement, ça les changera d'avoir un accident avec un véhicule moteur qui tourne à gauche.

Asdf a écrit:
Dans cet aménagement à gauche de la rue, les feux verts pourraient être électroniquement prolongés lorsqu'un bus approcherait d'une intersection.

Tout comme ils pourraient l'être avec un aménagement à droite.

Asdf a écrit:
Oui, des voies partagées bus + vélo, il y en a énormément dans le monde. Mais pas des voies semi-réservées intelligentes comme dans notre concept.

Si "intelligentes" veut dire "avec priorité au feu pour les autobus", bah si ça existe déjà aussi.

Asdf a écrit:
Par exemple, s'ils sont un taxi ou un propriétaire de covoiturage, et s'ils ont remporté une enchère organisée par la Ville, des véhicules obtiennent un transpondeur semblable à celui du pont de l'A25. Ça permet à 12 d'entre eux de circuler dans le sillage d'un Express 455 dans la voie semi-réservée.

Une enchère ? La priorité aux plus riches ?

Asdf a écrit:
Le couloir comporte à gauche une bande cyclable unidirectionnelle. À droite de cette bande, il y a la voie semi-réservée où circulent les autobus, côte-à-côte avec les cyclistes. Le bus n'a jamais à empiéter sur la bande cyclable comme c'est continuellement le cas sur St-Urbain actuellement.

Toujours en droite ligne, le conducteur amène son bus à un îlot d'entrée-sortie en mettant en danger aucun cycliste.

Ce qu'on aurait également en mettant la même chose de l'autre côté de la chaussée, soit en faisant circuler les autobus à droite des vélos, soit (plus sécuritaire) en construisant des arrêts de bus sur îlot entre la piste cyclable et le couloir de bus.

Asdf a écrit:
Lorsqu'aucun bus n'est engagé dans un tronçon de rue, c'est là que les cyclistes peuvent occuper à la fois leur espace et à la fois la voie semi-réservée. À l'approche d'un autobus, les cyclistes doivent lui donner la priorité et se tasser dans leur bande cyclable à gauche près du trottoir.

Un système qui ne fonctionnera donc pas aux heures de pointe, là où l'on a le plus gros débit de personnes se déplaçant à vélo.

Asdf a écrit:
On estime que 75% du temps, la voie semi-réservée sera occupée par des cyclistes. 25% du temps un bus passera suivi par un maximum de 12 "abonnés" qui ont obtenu leur transpondeur. Un propriétaire de véhicule recevra automatiquement une contravention s'il n'est pas dans le sillage d'un Express 455 VSR ou s'il n'a pas obtenu son transpondeur dans l'enchère organisée par la Ville de Montréal.

Je suis curieux de savoir qui sera prêt à attendre qu'un bus passe pour s'engager dans la voie, et s'arrêter à chaque arrêt avec l'autobus.

Asdf a écrit:
Oui un peu, mais c'est le prix à payer pour favoriser, dans cet axe, le transport collectif et le transport par vélo. Il faut absolument que Montréal réduise le nombre d'autos en ville et augmente la capacité de transport autrement qu'en auto. Et, souvenez-vous de la publicité: 1 bus = 50 autos de moins.

C'est pas "tout véhicule" parce que ce n'est pas à absoluement toutes les intersections. C'est toutes les intersections qui ne seront pas munies de feux intelligents.

Jusqu'ici, aucune des villes où le vélo est un mode de transport très utilisé n'a mis en place de système aussi compliqué.

Asdf a écrit:
Côté visibilité, ce n'est pas les cyclistes à gauche du bus qui vont empêcher un conducteur de voir un passager aller sur l'îlot d'entrée-sortie. Il pourrait y avoir des aménagements, (ex. un petit mur végétalisé,) pour inciter les passagers à traverser à un passage piéton spécifiquement conçu pour être sécuritaire.

Je parlais dans l'autre sens : le bus empêchera le cycliste de voir les passagers du bus traversant devant le bus.

Asdf a écrit:
La solution à gauche est plus efficace et plus sécuritaire pour les bus mais surtout pour les cyclistes.

Dans votre solution à droite, c'est énormément mieux que ce qui existe sur St-Urbain actuellement. Mais ce n'est pas idéal non plus. Par exemple, il y a encore le risque de collision entre la circulation qui tourne à droite et un cycliste qui va tout droit.

Et inversement, il y a risque de collision entre la circulation qui tourne à gauche et un cycliste dans l'autre solution. Surtout que dans les rues à double-sens, un automobiliste qui tourne à gauche doit donc se concentrer à la fois sur le trafic venant d'en face sur la file de circulation opposée ET sur les éventuels bus et cyclistes pouvant arriver sur sa gauche.

Asdf a écrit:
Dans la solution à gauche avec une voie semi-réservée, il y a plus de fluidité pour les voies de droite.

Mais moins pour les voix de gauche.

Asdf a écrit:
Ailleurs, ils ne peuvent pas nous dire que l'"invention" de la voie semi-réservée à gauche n'est pas la meilleure solution.

Bah... ils l'auraient utilisée sinon, non ?

Asdf a écrit:
Ce qui fonctionne bien ailleurs fonctionnerait mieux ici avec notre solution. Est-ce que c'est parce que ça vient d'ici que ce n'est pas une bonne idée ?

On ne se connaît pas plus que ça, et j'ai de toute façon horreur des attaques ad hominem, donc non ça n'a strictement rien de personnel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Asdf



Inscrit le: 13 Aoû 2015
Messages: 43

MessagePosté le: Mar Nov 29, 2016 3:59 pm    Sujet du message: Re: Voie semi-réservée à GAUCHE, une solution pour St-Urbain Répondre en citant



Merci _Mathieu_ de nous donner votre point de vue que nous respectons au plus haut point.

_Mathieu_ a écrit:
Asdf a écrit:
Oui mais pas dans le cas où c'est une artère de fort débit (ex. St-Joseph), qui dans ce cas, aura des feux de circulation intelligents qui règleront le problème. L'interdiction de virages à gauche sera surtout dans un cas comme Villeneuve ou Duluth.

Donc au final, que ce soit à gauche ou à droite, ça ne change rien ici.

Par exemple, sur St-Urbain, il faut que la circulation régulière puisse tourner à droite, vers l'Ouest. Mais, si la piste cyclable est elle aussi à droite de la rue comme présentement, il y a des risques de collisions surtout lorsque le vélo veut aller tout droit.

Ça améliore la situation sécuritaire si la piste cyclable est située du côté Est, donc à gauche de la rue. Aux intersections les plus importantes, la circulation automobile devra attendre le clignotant à la fin du cycle pour pouvoir tourner à gauche. À ce moment-là, la bande cyclable et la voie semi-réservée aura un feu rouge.

Donc oui ça change bien des choses en ce sens que pendant ses virages à gauche et lorsqu'il va tout droit, le cycliste bénéficie de bien plus de sécurité dans la proposition de mettre la piste cyclable à gauche de la rue.


_Mathieu_ a écrit:

Asdf a écrit:
Ce désagrément pour les automobilistes est compensé par les avantages qu'obtiendront les cyclistes et les passagers du transport par bus. On s'est laissé dire que les autobus pourront ainsi circuler une moyenne de 20 km/h de plus vite du fait de l'interdiction de virages à gauche pour la circulation régulière à droite de la rue. Pour les cyclistes, ça serait 10 km/h de plus.

Ce chiffre me semble *un chouïa* optimiste.


Il y a un jeune fonctionnaire à la division Transport de la Ville de Montréal qui possède un logiciel de simulation des mouvements de la circulation qui pourrait nous confirmer cette affirmation du 20 km/h et du 10 km/h. Il faudrait que monsieur le maire Coderre nous donne l'autorisation de le consulter... La STM a peut-être ce logiciel.

_Mathieu_ a écrit:

Asdf a écrit:
Autre argument encore plus important, ça serait beaucoup plus sécuritaire surtout pour les cyclistes qui ont subi plusieurs accidents avec un véhicule moteur qui tournait à droite et qui coupait la ligne au vélo qui allait tout droit.

Effectivement, ça les changera d'avoir un accident avec un véhicule moteur qui tourne à gauche.


Donc, à partir d'une des 2 voies de circulation situées à droite de la rue, pendant qu'un véhicule moteur tournera à gauche, la bande cyclable aura un feu rouge. Mais si jamais un cycliste allait tout de même tout droit, la distance entre lui et le véhicule tournant à gauche serait plus grande parce qu'il y aurait la largeur de la voie semi-réservée et la largeur de l'îlot d'entrée-sortie entre eux. En étant plus grande cette distance devrait diminuer les risques de collision.

_Mathieu_ a écrit:

Asdf a écrit:
Dans cet aménagement à gauche de la rue, les feux verts pourraient être électroniquement prolongés lorsqu'un bus approcherait d'une intersection.

Tout comme ils pourraient l'être avec un aménagement à droite.


Oui, vous avez parfaitement raison sur ce point que ça pourrait être aménagé autant si la voie semi-réservée serait à gauche comme à droite et même, ça serait positif que ça se fasse même dans la situation actuelle où il n'y a pas de voie réservée ou semi-réservée.

Dans notre proposition à gauche, ce que nous voulons aussi c'est d'augmenter la fluidité de la circulation à droite.

À Chicago, dans le projet de la Central Loop, ils ont un design très semblable à ce que vous proposez, en plaçant la piste cyclable à droite, puis l'îlot entre cette piste et la voie réservée aux bus express.

Mais nous pensons tout de même que c'est mieux à gauche de la rue...

Peut-être que d'autres nous donnerons leurs points de vue là-dessus.

Est-ce qu'on est prétentieux en disant que notre concept est meilleur que le concept américain ?



_Mathieu_ a écrit:

Asdf a écrit:
Oui, des voies partagées bus + vélo, il y en a énormément dans le monde. Mais pas des voies semi-réservées intelligentes comme dans notre concept.

Si "intelligentes" veut dire "avec priorité au feu pour les autobus", bah si ça existe déjà aussi.


Le concept prévoit oui une série de mesures basées sur des feux dits intelligents. Mais ce qui n'existe pas nulle part dans le monde c'est une intégration de ces mesures, de la disposition à gauche de la rue à sens unique et surtout du côté SEMI dans le terme voie semi-réservée.

Le concept est SEMI-réservée surtout parce qu'en fait, il s'agit d'un aménagement qui serait utilisé 75% du temps par les cyclistes.

En plus de leur bande cyclable un peu plus large que celle existant actuellement sur St-Urbain, les cyclistes pourraient utiliser la pleine largeur de la voie réservée aux bus dans un tronçon de la rue lorsqu'aucun bus ne serait engagé dans ce tronçon.

Autre élément du concept, derrière un bus de la Surligne Express 455 VSR, il pourrait y avoir jusqu'à 12 véhicules moteur qui circulent dans cette voie SEMI-réservée, autorisés par un transpondeur. Cet élément du concept n'existe pas nulle part dans le monde. On serait les premiers à y avoir pensé et à intégrer ça avec les autres éléments déja cités ?

_Mathieu_ a écrit:

Asdf a écrit:
Par exemple, s'ils sont un taxi ou un propriétaire de covoiturage, et s'ils ont remporté une enchère organisée par la Ville, des véhicules obtiennent un transpondeur semblable à celui du pont de l'A25. Ça permet à 12 d'entre eux de circuler dans le sillage d'un Express 455 dans la voie semi-réservée.

Une enchère ? La priorité aux plus riches ?


L'idée est d'obtenir des commanditaires et de rentabiliser l'espace perdu entre les bus Express 455 sur St-Urbain.

Pour financer une partie de l'aménagement, n'est-ce pas une bonne idée d'offrir le privilège à ceux pour qui ce serait rentable ? Par exemple, une chaîne de pharmacie pourrait payer le gros prix pour des mini-bus avec transpondeurs qui permettraient de circuler à 50 km/h derrière un 455 Express VSR, entre les 10 arrêts de la Surligne.




_Mathieu_ a écrit:

Asdf a écrit:
Le couloir comporte à gauche une bande cyclable unidirectionnelle. À droite de cette bande, il y a la voie semi-réservée où circulent les autobus, côte-à-côte avec les cyclistes. Le bus n'a jamais à empiéter sur la bande cyclable comme c'est continuellement le cas sur St-Urbain actuellement.

Toujours en droite ligne, le conducteur amène son bus à un îlot d'entrée-sortie en mettant en danger aucun cycliste.


Ce qu'on aurait également en mettant la même chose de l'autre côté de la chaussée, soit en faisant circuler les autobus à droite des vélos, soit (plus sécuritaire) en construisant des arrêts de bus sur îlot entre la piste cyclable et le couloir de bus.


Vous avez raison sur ce point. Mais là il faudrait considérer les cases de stationnement et les risques d'emportiérage pour les cyclistes.

S'il faut faire l'aménagement comme vous le souhaitez à droite de la rue, nous croyons que la meilleure de vos deux solutions est de prévoir une piste cyclable protégée du reste de la rue et où les bus sont à droite des cyclistes. Il faut alors pas un mur mais une bande de béton de seulement quelques centimètres. Sur Gouin, le 33 et le 48X peuvent voir une telle bande de béton qui délimite bien la piste cyclable et qui ne cause pas de problèmes aux bus s'ils doivent la franchir.



_Mathieu_ a écrit:

Asdf a écrit:
Lorsqu'aucun bus n'est engagé dans un tronçon de rue, c'est là que les cyclistes peuvent occuper à la fois leur espace et à la fois la voie semi-réservée. À l'approche d'un autobus, les cyclistes doivent lui donner la priorité et se tasser dans leur bande cyclable à gauche près du trottoir.


Un système qui ne fonctionnera donc pas aux heures de pointe, là où l'on a le plus gros débit de personnes se déplaçant à vélo.



Nous aurions besoin de l'opinion de cyclistes là-dessus. Mais nous croyons qu'on pourrait leur faire confiance que les vélos donneraient la priorité au bus. Le "deal" leur est favorable, vu qu'en plus de leur bande cyclable, 75% du temps ils pourraient utiliser l'espace non utilisé par les bus. Mais oui, c'est une grosse question de confiance...

Et il reste toujours la contravention pour des cyclistes qui bloqueraient la circulation d'un bus Express. En fait, à l'arrivée d'un bus, les cyclistes se tasseraient dans leur bande cyclable qui serait quand même assez large.

_Mathieu_ a écrit:


Asdf a écrit:
On estime que 75% du temps, la voie semi-réservée sera occupée par des cyclistes. 25% du temps un bus passera suivi par un maximum de 12 "abonnés" qui ont obtenu leur transpondeur. Un propriétaire de véhicule recevra automatiquement une contravention s'il n'est pas dans le sillage d'un Express 455 VSR ou s'il n'a pas obtenu son transpondeur dans l'enchère organisée par la Ville de Montréal.


Je suis curieux de savoir qui sera prêt à attendre qu'un bus passe pour s'engager dans la voie, et s'arrêter à chaque arrêt avec l'autobus.


Ils ne seraient pas continuellement arrêtés par la quarantaine d'arrêts de la 55 locale.

N'oubliez pas que dans le projet de la Surligne Express 455 VSR, il y aurait que 10 arrêts entre la station Henri-Bourassa et la rue Notre-Dame. 10 arrêts séparés par environ 1 km.

Donc, à bien plus grande vitesse (50 km/h) que la circulation ordinaire, les détenteurs du transpondeur spécial seraient bien contents d'attendre qu'un 455 Express approche d'une intersection pour aller dans le sillage de ce bus. Les véhicules autorisés dans le sillage d'un Express auraient payé pour pouvoir circuler dans la voie semi-réservée. Ils seraient donc prêts à attendre quelques minutes pour se placer dans la file de 12 max qui serait permise.

Nous on craint l'inverse. On pense que le concept semi-réservé serait si populaire qu'il faudrait graduellement limiter le nombre de transpondeurs ... ce qui serait bon pour les prix à la prochaine enchère mensuelle ...

_Mathieu_ a écrit:

Asdf a écrit:
Oui un peu, mais c'est le prix à payer pour favoriser, dans cet axe, le transport collectif et le transport par vélo. Il faut absolument que Montréal réduise le nombre d'autos en ville et augmente la capacité de transport autrement qu'en auto. Et, souvenez-vous de la publicité: 1 bus = 50 autos de moins.

C'est pas "tout véhicule" parce que ce n'est pas à absolument toutes les intersections. C'est toutes les intersections qui ne seront pas munies de feux intelligents.


Jusqu'ici, aucune des villes où le vélo est un mode de transport très utilisé n'a mis en place de système aussi compliqué.


Mais êtes-vous d'accord que la communauté montréalaise doit trouver des solutions pour favoriser le transport collectif et le transport actif ?

C'est vrai, qu'avec notre proposition, que c'est un système nouveau donc plus difficile à décrire que le bon vieux système de la voie réservée classique. Mais cette solution ne convient pas pour une rue étroite comme St-Urbain.

Il n'y a pas d'"acceptabilité sociale" pour une solution classique qui serait obligée de sacrifier énormément sur les cases de stationnement et qui ne se financerait pas au moins en partie par des commanditaires circulant dans le sillage des bus. Les gens ont bien de la difficulté à voir une voie réservée avec un quart de mille vide entre les bus...

_Mathieu_ a écrit:

Asdf a écrit:
Côté visibilité, ce n'est pas les cyclistes à gauche du bus qui vont empêcher un conducteur de voir un passager aller sur l'îlot d'entrée-sortie. Il pourrait y avoir des aménagements, (ex. un petit mur végétalisé,) pour inciter les passagers à traverser à un passage piéton spécifiquement conçu pour être sécuritaire.


Je parlais dans l'autre sens : le bus empêchera le cycliste de voir les passagers du bus traversant devant le bus.


Mais pas si l'aménagement est bien pensé avec des murs végitalisés et bien d'autres dispositifs qui feront que les passagers traverseront aux bons endroits. Pensez à Charleroi et Pie IX où les gens vont à l'abribus situé au centre de la rue sans risquer de se faire frapper.

On avait pensé aussi à une variante du concept mais toujours à gauche de la rue. Près du trottoir de gauche, le bus circulerait et la bande cyclable serait à droite du bus. Arrivé à un des 10 arrêts du circuit 455, le bus se placerait à gauche de l'îlot d'entrée-sortie. La bande cyclable contournerait l'îlot en passant à sa droite.

Est-ce que vous trouvez cette solution plus sécuritaire ?

_Mathieu_ a écrit:

Asdf a écrit:
Le concept à gauche est plus efficace et plus sécuritaire pour les bus mais surtout pour les cyclistes.

Dans votre solution à droite, c'est énormément mieux que ce qui existe sur St-Urbain actuellement. Mais ce n'est pas idéal non plus. Par exemple, il y a encore le risque de collision entre la circulation qui tourne à droite et un cycliste qui va tout droit.


Et inversement, il y a risque de collision entre la circulation qui tourne à gauche et un cycliste dans l'autre solution. Surtout que dans les rues à double-sens, un automobiliste qui tourne à gauche doit donc se concentrer à la fois sur le trafic venant d'en face sur la file de circulation opposée ET sur les éventuels bus et cyclistes pouvant arriver sur sa gauche.


Dans le concept de voies semi-réservées, c'est seulement conçu pour une rue à sens unique comme St-Urbain par exemple.

_Mathieu_ a écrit:

Asdf a écrit:
Dans la solution à gauche avec une voie semi-réservée, il y a plus de fluidité pour les voies de droite.

Mais moins pour les voix de gauche.


La bande cyclable et le couloir semi-réservé à gauche de la rue auraient la meilleure fluidité. Quand nous disions "plus de fluidité pour les voies de droite", on parlait des 2 voies de circulation à droite de la voie semi-réservée et donc à droite de la rue à sens unique.

_Mathieu_ a écrit:

Asdf a écrit:
Ailleurs, ils ne peuvent pas nous dire que l'"invention" de la voie semi-réservée à gauche n'est pas la meilleure solution.

Bah... ils l'auraient utilisée sinon, non ?


Ben non parce que c'est contre notre façon de penser habituelle... Dans le monde, les pays qui conduisent à droite ont l'habitude de faire une voie réservée pour bus à droite de la rue. Ça s'est toujours fait comme ça... etc.

Mais dans un SRB classique à double-sens, la circulation ordinaire est toujours à droite.

Autrement dit, sur une rue à sens unique comme Saint-Urbain, nous demandons un aménagement super-rapide et super-sécuritaire qui s'inspire d'une moitié d'un SRB comme sera le SRB Pie-IX par exemple.

Voyez https://www.amt.qc.ca/fr/actualites/projets/service-rapide-bus-pie-ix et imaginez, mettons, juste la portion vers le sud.


Mais c'est vrai que "normalement", les gens disposent une voie réservée à droite de la rue. Mais, des fois, ça vaut la peine d'innover si c'est mieux...

Prenons la solution Chicago Central Loop et comparons la avec notre concept. Quels sont les avantages de l'un ou l'autre des concepts.

On pense que c'est bien mieux de faire ces comparaisons plutôt que se demander si c'est pas trop compliqué.

_Mathieu_ a écrit:

Asdf a écrit:
Ce qui fonctionne bien ailleurs fonctionnerait mieux ici avec notre solution. Est-ce que c'est parce que ça vient d'ici que ce n'est pas une bonne idée ?

On ne se connaît pas plus que ça, et j'ai de toute façon horreur des attaques ad hominem, donc non ça n'a strictement rien de personnel.


Non non, nous nous attaquons pas à votre point de vue. Nous sommes tellement contents qu'il y ait des gens comme vous qui nous répondent ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
_Mathieu_



Inscrit le: 04 Mai 2013
Messages: 444
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Mer Nov 30, 2016 3:59 pm    Sujet du message: Re: Voie semi-réservée à GAUCHE, une solution pour St-Urbain Répondre en citant

Asdf a écrit:
Merci _Mathieu_ de nous donner votre point de vue que nous respectons au plus haut point.

"Nous" ? (question valable pour le reste du message)

Asdf a écrit:
Par exemple, sur St-Urbain, il faut que la circulation régulière puisse tourner à droite, vers l'Ouest. Mais, si la piste cyclable est elle aussi à droite de la rue comme présentement, il y a des risques de collisions surtout lorsque le vélo veut aller tout droit.

Ça améliore la situation sécuritaire si la piste cyclable est située du côté Est, donc à gauche de la rue. Aux intersections les plus importantes, la circulation automobile devra attendre le clignotant à la fin du cycle pour pouvoir tourner à gauche. À ce moment-là, la bande cyclable et la voie semi-réservée aura un feu rouge.

Donc oui ça change bien des choses en ce sens que pendant ses virages à gauche et lorsqu'il va tout droit, le cycliste bénéficie de bien plus de sécurité dans la proposition de mettre la piste cyclable à gauche de la rue.

On peut totalement inverser ce paragraphe en inversant "droite" et "gauche". Donc non, ça ne change rien.

Asdf a écrit:
Il y a un jeune fonctionnaire à la division Transport de la Ville de Montréal qui possède un logiciel de simulation des mouvements de la circulation qui pourrait nous confirmer cette affirmation du 20 km/h et du 10 km/h. Il faudrait que monsieur le maire Coderre nous donne l'autorisation de le consulter... La STM a peut-être ce logiciel.

Même sans un tel logiciel, c'est clairement surrévalué.

Asdf a écrit:
Donc, à partir d'une des 2 voies de circulation situées à droite de la rue, pendant qu'un véhicule moteur tournera à gauche, la bande cyclable aura un feu rouge. Mais si jamais un cycliste allait tout de même tout droit, la distance entre lui et le véhicule tournant à gauche serait plus grande parce qu'il y aurait la largeur de la voie semi-réservée et la largeur de l'îlot d'entrée-sortie entre eux. En étant plus grande cette distance devrait diminuer les risques de collision.

Non, pour la simple raison que lorsqu'on tourne à gauche, c'est qu'on est situé sur la file la plus à gauche de la circulation, on ne s'attend donc certainement pas à voir arriver un véhicule à sa gauche en faisant cette manoeuvre.

Asdf a écrit:
Est-ce qu'on est prétentieux en disant que notre concept est meilleur que le concept américain ?

Non, par contre le schéma est complètement biaisé : pourquoi ne pourrait-il y avoir aucune case de stationnement à gauche avec un couloir de bus / piste cyclable à droite ? Pourquoi y a-t-il une file de moins avec un couloir de bus / piste cyclable à droite ?

Asdf a écrit:
Le concept prévoit oui une série de mesures basées sur des feux dits intelligents. Mais ce qui n'existe pas nulle part dans le monde c'est une intégration de ces mesures, de la disposition à gauche de la rue à sens unique et surtout du côté SEMI dans le terme voie semi-réservée.

C'est peut-être le "semi" le plus gros problème en fait dans ce projet.

Asdf a écrit:
Autre élément du concept, derrière un bus de la Surligne Express 455 VSR, il pourrait y avoir jusqu'à 12 véhicules moteur qui circulent dans cette voie SEMI-réservée, autorisés par un transpondeur. Cet élément du concept n'existe pas nulle part dans le monde. On serait les premiers à y avoir pensé et à intégrer ça avec les autres éléments déja cités ?

Concept qui me semble irréaliste pour des raisons que nous allons voir un peu plus bas.

Asdf a écrit:
Pour financer une partie de l'aménagement, n'est-ce pas une bonne idée d'offrir le privilège à ceux pour qui ce serait rentable ? Par exemple, une chaîne de pharmacie pourrait payer le gros prix pour des mini-bus avec transpondeurs qui permettraient de circuler à 50 km/h derrière un 455 Express VSR, entre les 10 arrêts de la Surligne.

Donner la priorité de circulation aux plus riches, non pour moi ce n'est pas une bonne idée.

Asdf a écrit:
Vous avez raison sur ce point. Mais là il faudrait considérer les cases de stationnement et les risques d'emportiérage pour les cyclistes.

Rien n'oblige à coller le stationnement à la piste cyclable.

Asdf a écrit:
S'il faut faire l'aménagement comme vous le souhaitez à droite de la rue, nous croyons que la meilleure de vos deux solutions est de prévoir une piste cyclable protégée du reste de la rue et où les bus sont à droite des cyclistes.

Des vélos coincés entre voitures d'un côté et autobus de l'autre ? Non merci.

Asdf a écrit:
Nous aurions besoin de l'opinion de cyclistes là-dessus. Mais nous croyons qu'on pourrait leur faire confiance que les vélos donneraient la priorité au bus. Le "deal" leur est favorable, vu qu'en plus de leur bande cyclable, 75% du temps ils pourraient utiliser l'espace non utilisé par les bus. Mais oui, c'est une grosse question de confiance...

Aïe, c'est bien ce qui me semblait : vous ne vous déplacez pas à vélo. Ceci explique sans doute pourquoi ce projet n'est pas réaliste/souhaitable pour les cyclistes.

Asdf a écrit:
Donc, à bien plus grande vitesse (50 km/h) que la circulation ordinaire, les détenteurs du transpondeur spécial seraient bien contents d'attendre qu'un 455 Express approche d'une intersection pour aller dans le sillage de ce bus. Les véhicules autorisés dans le sillage d'un Express auraient payé pour pouvoir circuler dans la voie semi-réservée. Ils seraient donc prêts à attendre quelques minutes pour se placer dans la file de 12 max qui serait permise.

Et ils seraient où les véhicules pendant cette attente ? Au milieu de la rue, en train de bloquer le reste de la circulation ?

Asdf a écrit:
Mais êtes-vous d'accord que la communauté montréalaise doit trouver des solutions pour favoriser le transport collectif et le transport actif ?

Tout à fait.
Asdf a écrit:
C'est vrai, qu'avec notre proposition, que c'est un système nouveau donc plus difficile à décrire que le bon vieux système de la voie réservée classique.

"Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément."
Asdf a écrit:
Mais cette solution ne convient pas pour une rue étroite comme St-Urbain.

St-Urbain, c'est 1 file de stationnement, 2 files de circulation générale, 1 file cyclable, 1 file de stationnement. Ce n'est pas une rue étroite.
Asdf a écrit:
Il n'y a pas d'"acceptabilité sociale" pour une solution classique qui serait obligée de sacrifier énormément sur les cases de stationnement et qui ne se financerait pas au moins en partie par des commanditaires circulant dans le sillage des bus. Les gens ont bien de la difficulté à voir une voie réservée avec un quart de mille vide entre les bus...

Leur montrer par exemple qu'il y a le même nombre de personnes dans ces deux cercles rouges ?


Asdf a écrit:
Mais pas si l'aménagement est bien pensé avec des murs végitalisés et bien d'autres dispositifs qui feront que les passagers traverseront aux bons endroits.

Des murs végétalisés ? Au milieu de la rue ?

Asdf a écrit:
Pensez à Charleroi et Pie IX où les gens vont à l'abribus situé au centre de la rue sans risquer de se faire frapper.

Il y a des arrêts de bus au centre de la rue sur Charleroi ou Pie IX ? Où donc ?

Asdf a écrit:
On avait pensé aussi à une variante du concept mais toujours à gauche de la rue. Près du trottoir de gauche, le bus circulerait et la bande cyclable serait à droite du bus. Arrivé à un des 10 arrêts du circuit 455, le bus se placerait à gauche de l'îlot d'entrée-sortie. La bande cyclable contournerait l'îlot en passant à sa droite.

Donc des croisements de file. Je rappelle le début de cette discussion :
Asdf a écrit:
la bande cyclable à droite ralentit le déplacement des bus qui doivent constamment empiéter sur cette bande pour aller et quitter les arrêts en rive droite

Ça marche aussi en inversant droite et gauche.

Asdf a écrit:
Est-ce que vous trouvez cette solution plus sécuritaire ?

Non, elle est même pire.

Asdf a écrit:
Dans le concept de voies semi-réservées, c'est seulement conçu pour une rue à sens unique comme St-Urbain par exemple.

Au temps pour moi.

Asdf a écrit:
La bande cyclable et le couloir semi-réservé à gauche de la rue auraient la meilleure fluidité. Quand nous disions "plus de fluidité pour les voies de droite", on parlait des 2 voies de circulation à droite de la voie semi-réservée et donc à droite de la rue à sens unique.

Bah... comme si on inversait les deux en fait.

Asdf a écrit:
Mais dans un SRB classique à double-sens, la circulation ordinaire est toujours à droite.

Effectivement. Mais il n'y a pas de vélo qui circulent au milieu des SRB. Et...
Asdf a écrit:
Autrement dit, sur une rue à sens unique comme Saint-Urbain, nous demandons un aménagement super-rapide et super-sécuritaire qui s'inspire d'une moitié d'un SRB comme sera le SRB Pie-IX par exemple.

...ces deux termes ne collent plus à partir du moment où on y met des vélos. On veut avoir en même temps des autobus de 14-20 tonnes qui roulent à 50 km/h, et des personnes se déplaçant à vélo à des vitesses de 10 (eh oui, les enfants aussi peuvent faire du vélo !) à 30 km/h.

Asdf a écrit:
Prenons la solution Chicago Central Loop et comparons la avec notre concept. Quels sont les avantages de l'un ou l'autre des concepts.

Le gros avantage du Loop Link ? Les vélos n'y côtoient pas les autobus.[/img]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Asdf



Inscrit le: 13 Aoû 2015
Messages: 43

MessagePosté le: Mar Déc 20, 2016 11:30 am    Sujet du message: Répondre en citant

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
_Mathieu_



Inscrit le: 04 Mai 2013
Messages: 444
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Mar Déc 20, 2016 11:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

De l'écho, mais qui ne répond à aucune de mes remarques :/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Asdf



Inscrit le: 13 Aoû 2015
Messages: 43

MessagePosté le: Mar Déc 20, 2016 1:31 pm    Sujet du message: Répondre en citant

_Mathieu_ a écrit:
De l'écho, mais qui ne répond à aucune de mes remarques :/


Oui, c'est vrai... réponse dans quelques jours ... Joyeux Noel ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Autobus de Montréal (STM) Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com