metrodemontreal.com Index du Forum metrodemontreal.com
Un lieu de discussion du transport en commun de Montréal et d'ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Élections Qc 2014 - Politiques, enjeux et projets transport
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Urbanisme et politique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
M.L.



Inscrit le: 23 Fév 2002
Messages: 1863
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Ven Mar 07, 2014 12:53 pm    Sujet du message: Élections Qc 2014 - Politiques, enjeux et projets transport Répondre en citant

Salut,

Je crée ce fil de discussion afin que nous puissions y verser les nouvelles relatives aux politiques, enjeux et projets en matière de transport dont on fera état au cours de la campagne électorale pour les élections provinciales du 7 avril 2014 au Québec. Tous commentaires relativements à ces "nouvelles" sont évidemment bienvenus !
_________________
L’univers (que d’autres appellent la Bibliothèque) se compose d’un nombre indéfini, et peut-être infini, de galeries hexagonales, avec au centre de vastes puits d’aération bordés par des balustrades très basses. (Borgès, Fictions, Gallimard, Folio, p.71)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.L.



Inscrit le: 23 Fév 2002
Messages: 1863
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Ven Mar 07, 2014 12:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Recouvrement de l'autoroute Ville-Marie : CAQ et PQ tièdes, PLQ et QS pour

François Cormier, Radio-Canada a écrit:
Recouvrement de l'autoroute Ville-Marie : pas une priorité, dit la CAQ
Le recouvrement de l'autoroute Ville-Marie demandée par Denis Coderre n'est pas une priorité pour Montréal, selon la Coalition avenir Québec de François Legault, qui critique même le choix du maire de confier le dossier au chef de l'opposition, Richard Bergeron.

« Monsieur Bergeron est un excellent urbaniste, mais il n'est pas reconnu pour son réalisme économique. Ce projet va-t-il devenir un éléphant blanc? », demande le candidat caquiste de La Prairie, Stéphane Le Bouyonnec.

Selon lui, le projet du maire Coderre risque de coûter trop cher, surtout s'il se concentre uniquement entre les rues Hôtel-de-Ville et Sanguinet. « Si on fait un parc, il n'y aurait pas un retour du privé. Il faudrait un plan d'affaires et que ce soit justifié sur le plan économique », ajoute Stéphane Le Bouyonnec. « Nous sommes un peu sceptiques », dit-il.

Le PLQ et le PQ ne s'entendent pas sur le projet

Le Parti libéral du Québec s'est rapidement prononcé en faveur de l'idée. « Le recouvrement de l'autoroute va permettre l'arrivée de logements, de commerces, de tours à bureaux. C'est un vrai secteur de développement économique de pointe », estime le candidat libéral de Viau, David Heurtel. « En plus, c'est l'endroit où se trouve le nouveau CHUM », ajoute-t-il.

Le Parti québécois critique cette approche du PLQ. « Moi, je n'en reviens pas que Monsieur Couillard ait donné [son aval] tout de suite sans même savoir à quel montant ça s'élève », déplore le candidat péquiste dans Jonquière, Sylvain Gaudreault. « On ne peut pas dire oui, sans savoir quel est le projet exactement et le montant également », souligne-t-il.

Québec solidaire veut des espaces verts et critique le PQ

Québec solidaire critique le Parti québécois de ne pas aller de l'avant avec ce projet. « On comprend que le Parti québécois veut aller chercher des votes dans les banlieues et qu'il veut distribuer ses millions à ces endroits-là, mais Montréal a des besoins », lance Alexandre Leduc, candidat de Québec solidaire dans Hochelaga-Maisonneuve.

« Nous allons présenter un cadre financier pour montrer qu'il y a de l'argent au Québec », dit-il.

Selon Alexandre Leduc, il serait préférable que des espaces verts recouvrent l'autoroute. « Il y a un gros problème avec les îlots de chaleur. C'est très bétonné partout. En installant des espaces verts, ça va contribuer à avoir de l'air plus intéressant », affirme-t-il.

_________________
L’univers (que d’autres appellent la Bibliothèque) se compose d’un nombre indéfini, et peut-être infini, de galeries hexagonales, avec au centre de vastes puits d’aération bordés par des balustrades très basses. (Borgès, Fictions, Gallimard, Folio, p.71)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.L.



Inscrit le: 23 Fév 2002
Messages: 1863
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Ven Mar 07, 2014 1:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les 7 demandes de Projet Montréal

Pierre-André Normandin, La Presse a écrit:
Faire de Montréal une «Baie-James» moderne, dit Projet Montréal

Projet Montréal invite les partis à s'engager en faveur de la métropole pour en faire une «Baie-James» moderne. Le chef de l'opposition montréalaise, Richard Bergeron, a présenté sept demandes principalement axées sur les transports.

«Quand on a fait le projet de la Baie-James, ce n'était pas pour gagner la circonscription du Nord-du-Québec ou d'Abitibi-Ouest : c'était un projet d'ambition québécoise. Montréal, c'est 50% du PIB et des emplois de la province. On ne peut pas prétendre être premier ministre de la province et ne pas avoir de plan», a lancé Guillaume Lavoie, de Projet Montréal.

Si la majorité des demandes de l'opposition touchent le développement des transports, c'est que ces projets influencent directement le développement des villes , résume Richard Bergeron.

Projet Montréal ne s'étonne pas d'avoir déjà entendu la Coalition Avenir Québec se prononcer en campagne contre l'une de ces demandes, soit le recouvrement de l'autoroute Ville-Marie. «La CAQ, c'est un parti du 450», a lancé Richard Bergeron, estimant que la formation n'a pas l'ambition de faire élire de candidat sur l'île.

Liste des 7 demandes de Projet Montréal

    1. Maintien du tarif préférentiel d'Hydro-Québec pour la STM
    2. Fonds dédié au transport
    3. Protection des écoles de quartier montréalaises
    4. Recouvrement de l'autoroute Ville-Marie
    5. Faire de la rue Notre-Dame un boulevard urbain
    6. Reconstruction de l'échangeur Dorval
    7. Institut de transport électrique à Montréal

_________________
L’univers (que d’autres appellent la Bibliothèque) se compose d’un nombre indéfini, et peut-être infini, de galeries hexagonales, avec au centre de vastes puits d’aération bordés par des balustrades très basses. (Borgès, Fictions, Gallimard, Folio, p.71)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3069

MessagePosté le: Lun Mar 10, 2014 8:30 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Richard Bergeron formule sept demandes pour la métropole

Du recouvrement de l’autoroute Ville-Marie — une possibilité qu’à déjà rejeté le Parti québécois — à la réfection des écoles de quartier vieillissantes, Richard Bergeron se tourne vers les chefs des principales formations politiques pour exiger des engagements de leur part pour la métropole.

Le chef de l’opposition officielle à l’Hôtel de Ville de Montréal profitait vendredi du jour 3 de la campagne électorale pour formuler sept prises de position qu’il aimerait voir être adoptées par les chefs des différents partis, dont plusieurs touchent le transport.

« Tous les partis qui aspirent à gouverner le Québec ont le devoir de veiller à la vitalité économique, sociale et culturelle de sa métropole », dit-il.

Infrastructures et énergie

Projet Montréal demande à Québec de maintenir le tarif préférentiel « L » de la Société de transport de Montréal auprès d’Hydro-Québec, ce qui permet des économies d’environ 500 000 $ par an.

Il exige aussi la création d’un fonds consacré au financement du transport, dont la moitié serait consacrée au financement des infrastructures routières, et l’autre au financement du transport en commun.

« Le gouvernement est bien au courant de la nécessité d’investir des sommes pour remettre à niveau nos infrastructures et pour relever d’un cran le réseau de transport en commun. […] Sans ce fonds, je ne vois pas comment Montréal pourra reprendre du mieux », a indiqué M. Bergeron.

La transformation de la rue Notre-Dame en boulevard urbain, la reconstruction de l’échangeur Dorval, retardée depuis près de six ans, et le recouvrement de l’autoroute Ville-Marie complètent la liste. Même si Québec a réservé un accueil glacial à leur proposition, le maire Denis Coderre et le chef de l’opposition gardent le cap sur leur projet de recouvrir une partie de l’autoroute Ville-Marie d’ici 2017.

Le chef de projet Montréal aimerait par ailleurs que ce soit Montréal qui accueille l’Institut du transport électrique envisagé par le gouvernement Marois, et censé faire du Québec un chef de file en la matière. Les villes de Blainville, Longueuil et Varennes ont déjà montré un vif intérêt pour l’Institut.


Lien: http://www.ledevoir.com/politique/montreal/402081/richard-bergeron-formule-sept-demandes-pour-la-metropole

Je l'admire pour sa volonté et son amour pour Montréal, mais si j'étais lui, je jeterait l'éponge tout de suite.

Les grands partis politiques tant au provincial qu'au fédéral se foutent complétement de Montréal. Il suffit de penser à la gestion du pont Champlain et tous les autres dossiers d'infrastructures. On vise avant-tout les circonscriptions qui sont rentables en terme du nombre de vote, on ne soucie pas du bienfait des citoyens. Une caricature pour illustrer cela:


_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Ghislain Laframboise



Inscrit le: 09 Mai 2004
Messages: 4793
Localisation: Laval-Des-Rapides (1 km au sud de la station Montmorency)

MessagePosté le: Mar Mar 11, 2014 8:32 am    Sujet du message: Les politiciens provinciaux qui s'occupe du transport. Répondre en citant

Le ministre des transport du PQ est le député de Jonquière Sylvain Gaudreault

Le critique en matière des transports au Parti Libéral du Québec (PLQ) est le député de Viau : David Heurtel qui est un ancien président de la Régie des Installation Olympique (RIO).

Le critique des transports de la CAQ est le Député de La Peltrie (région de Québec), Éric Caire.

Je ne connais pas le nom du critique en matière de transport de Québec Solidaire, d'Option Nationale, ni du Parti Vert du Québec ainsi que celui du Parti Conservateur du Québec.

Si quelqu'un les connait je l'ajouterais à la liste
_________________
Il vaut mieux prendre le métro que de se jeter devant.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
nanar



Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 1724
Localisation: Lyon (France) - âge : 65 ans

MessagePosté le: Mar Mar 11, 2014 11:37 am    Sujet du message: Répondre en citant

Qui est-ce le petit en face de Denis Coderre, sur la caricature ?

Et les deux au fond ?

Merci
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gl



Inscrit le: 31 Mai 2002
Messages: 3615
Localisation: Laval

MessagePosté le: Mar Mar 11, 2014 11:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

nanar a écrit:
Qui est-ce le petit en face de Denis Coderre, sur la caricature ?

Et les deux au fond ?

Merci


Régis Labaume, maire de la ville de Québec. Il y a toujours une certaine concurrence entre les deux villes.

Au fond c'est Denis Lebel, ministre fédéral des infrastructures et qui représente aussi le gouv fédéral au Quebec, et Pauline Marois, notre première ministre provinciale et chef du PQ. Ils symbolisent les fréquents conflits fédéraux- provinciaux.

PQ = Parti Québecois (ou c'est tu Parti Québecor?)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3069

MessagePosté le: Mar Mar 11, 2014 11:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

gl a écrit:


Régis Labaume, maire de la ville de Québec. Il y a toujours une certaine concurrence entre les deux villes.


Je trouve ridicule qu'il y ait une rivalité entre les deux villes.

En réalité, le sentiment de la rivalité Montréal-Québec ne vient pas de la part des Montréalais, les Montréalais s'en foutent complétement, mais de la part des gens de Québec. Mais selon moi, c'est seulement une histoire de complexe d'infériorité car Montréal a son métro, son équipe de hockey et a déjà acceuilli l'expo 67 et les jeux olympiques tandis qu'à Québec il ne s'est pas passé grand chose dans le passé.

Mais franchement, il faudrait que ça cesse cette "rivalité" de la part des gens de Québec car ça commence vraiment à faire lourd...
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
simval



Inscrit le: 26 Mai 2013
Messages: 470

MessagePosté le: Mar Mar 11, 2014 1:01 pm    Sujet du message: Répondre en citant

AMTFan1 a écrit:
gl a écrit:


Régis Labaume, maire de la ville de Québec. Il y a toujours une certaine concurrence entre les deux villes.


Je trouve ridicule qu'il y ait une rivalité entre les deux villes.

En réalité, le sentiment de la rivalité Montréal-Québec ne vient pas de la part des Montréalais, les Montréalais s'en foutent complétement, mais de la part des gens de Québec. Mais selon moi, c'est seulement une histoire de complexe d'infériorité car Montréal a son métro, son équipe de hockey et a déjà acceuilli l'expo 67 et les jeux olympiques tandis qu'à Québec il ne s'est pas passé grand chose dans le passé.

Mais franchement, il faudrait que ça cesse cette "rivalité" de la part des gens de Québec car ça commence vraiment à faire lourd...


Effectivement, la rivalité Montréal-Québec est pas mal à sens unique. Le monde de Québec obsède à propos de Montréal et se compare sans cesse. Le monde de Montréal s'en fiche un peu, il s'occupe de ses affaires et ne ressent aucune animosité envers la ville de Québec et ses habitants.

Quoique, c'est peut-être ce qui tape le plus sur les nerfs du monde de Québec: le fait que les Montréalais ne semblent pas se préoccuper d'eux. Certains le perçoivent comme si les Montréalais ne savaient même pas que Québec existe.

Le plus drôle, c'est quand Régis Labeaume a engagé un expert en marketing pour établir l'image de la ville de Québec, Clotaire Rapaille. OK, le contrat était faramineux, mais son jugement sur Québec et ses citoyens était exact... douloureusement exact. Le monde de Québec n'a pas aimé se faire dire qu'ils obsédaient à propos de Montréal et se définissaient uniquement par rapport à Montréal, alors ils ont déchiré le contrat et l'ont renvoyé chez lui.

Voici des citations de Rapaille:
«Est-ce qu’on peut comprendre Québec sans comprendre Montréal? À chaque fois que je parle de Québec, les gens me parlent de Montréal. Vous ne pouvez pas vous définir sans qu’il y ait Montréal derrière. C’est très intéressant. Je ne porte pas de jugement, mais ça fait partie d’une tension, d’un rapport qu’il faut découvrir»

«Pourquoi, les Québécois, vous êtes absolument sûrs d’être accueillants, d’être chaleureux, d’être ouverts à tout le monde, que vous souriez à tout le monde, que vous n’êtes pas comme les gens de Montréal? Tout ça et, en même temps, vous êtes passionnés par les radios poubelles, par tous ceux qui détruisent, démolissent. Pourquoi?»
_________________
http://kchozeurbaine.blogspot.ca/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3069

MessagePosté le: Mar Mar 11, 2014 10:03 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour revenir au sujet de la campagne, le maire Labeaume a fait ses demandes au gouvernement du Québec:



Et sur les pages facebook de "Transport 2000" et de "Accès transports viables", ils ont écrit ceci:

Citation:
Une du Journal de Québec du 7 mars 2014.

400 millions de moins pour la mobilité durable : la Ville de Québec veut l’élargissement d’Henri IV avant toute chose de la part du prochain gouvernement du Québec. Augmenter la capacité autoroutière, couteux et «courtermisme» comme solution. Aucune ville au monde n'a réussi à résoudre ses problèmes de congestion ainsi, mais plutôt en misant sur des transports actifs et collectifs attrayants et efficaces.

Le maire prévient aussi qu'il annoncera des changements majeurs dans les orientations de l'étude de faisabilité du tramway, alors que le travail a été lancé il y a presque 2 ans, à l'été 2012. Les résultats sont d'ailleurs reportés à décembre 2014. Nous en saurons plus au début avril, lors d'une allocution prévue au congrès de l'AQTr.

_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3069

MessagePosté le: Mer Mar 12, 2014 11:32 am    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
PLQ: un traversier pour la Rive-Sud

Pour décongestionner le réseau routier, Philippe Couillard promet d'instaurer un service de traversier entre Montréal et la Rive-Sud, même si l'Agence métropolitaine des transports (AMT) a rejeté cette idée en 2012.

Cet engagement fait partie de la «stratégie maritime» que le chef libéral a dévoilée hier et qui fait concurrence au Projet Saint-Laurent du chef caquiste François Legault (pour plus de détails, lisez le texte «Fleuve: Couillard dans les plates-bandes de Legault»).

Le document de 48 pages donne peu de détails sur ce projet de traversier. On peut seulement y lire qu'il s'agit d'une solution pour «décongestionner les accès à Montréal», qui «vivra prochainement les conséquences de vastes chantiers» comme la construction du nouveau pont Champlain. Le coût serait de 10 millions par année.

On ne précise pas l'emplacement des quais, la fréquence des départs, combien de personnes pourraient être transportées - des automobiles pourraient l'être aussi, comme pour le traversier reliant Lévis à Québec.


La promesse repose sur des «études privées» que le PLQ a refusé de divulguer. Les libéraux disent s'inspirer des navettes fluviales qui existent à Boston. Ils rappellent que le député sortant Pierre Moreau avait lancé l'idée de telles navettes entre Montréal et la Rive-Sud au printemps 2012, à l'époque où il était ministre des Transports. L'AMT avait été chargée d'analyser cette option. Et elle l'avait rejetée.

«Chaque fois qu'on a étudié cette mesure, on l'a écartée parce que le rapport coût-bénéfice n'est pas bon, a expliqué à La Presse une porte-parole, Claudia Martin. C'est une mesure qui coûte cher pour le nombre de personnes qu'on peut transporter. Et c'est difficile de mettre en place une mesure comme ça.»


Lien: http://www.lapresse.ca/actualites/elections-quebec-2014/201403/08/01-4745768-plq-un-traversier-pour-la-rive-sud.php
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
simval



Inscrit le: 26 Mai 2013
Messages: 470

MessagePosté le: Jeu Mar 13, 2014 10:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

AMTFan1 a écrit:
Pour revenir au sujet de la campagne, le maire Labeaume a fait ses demandes au gouvernement du Québec:

Et sur les pages facebook de "Transport 2000" et de "Accès transports viables", ils ont écrit ceci:

Citation:
Une du Journal de Québec du 7 mars 2014.

400 millions de moins pour la mobilité durable : la Ville de Québec veut l’élargissement d’Henri IV avant toute chose de la part du prochain gouvernement du Québec. Augmenter la capacité autoroutière, couteux et «courtermisme» comme solution. Aucune ville au monde n'a réussi à résoudre ses problèmes de congestion ainsi, mais plutôt en misant sur des transports actifs et collectifs attrayants et efficaces.

Le maire prévient aussi qu'il annoncera des changements majeurs dans les orientations de l'étude de faisabilité du tramway, alors que le travail a été lancé il y a presque 2 ans, à l'été 2012. Les résultats sont d'ailleurs reportés à décembre 2014. Nous en saurons plus au début avril, lors d'une allocution prévue au congrès de l'AQTr.


Les autoroutes urbaines, en tout temps et en tout lieu, ont toujours été des gaspillages purs et simples d'argent tout en ayant des conséquences désastreuses pour la vitalité et la prospérité des villes. Si le Québec est dans le trou financièrement, le fait qu'on est le réseau routier le plus étendu et le plus d'autoroutes urbaines au Canada n'y est pas étranger.

Par comparaison, Vancouver et Victoria en Colombie-Britannique n'ont aucune autoroute dans leur territoire, et elles se portent bien. Elles se fient plutôt à un réseau de boulevards quadrillant les secteurs urbains pour la circulation, se fiant à la grille de rues offrant le double de la capacité d'un réseau d'autoroutes, et le temps moyen pour se rendre au travail n'est pas plus élevé que chez nous (29 minutes pour Montréal contre 28 minutes à Vancouver, 22 minutes à Québec contre 21 minutes à Victoria).

On continue néanmoins toujours d'en construire et d'en élargir, ce qui ne fait qu'accélérer le besoin pour de nouvelles autoroutes, et pour de nouveaux milliards de dettes. Est-ce qu'un seul parti osera en parler? Je ne crois pas, en tout cas, pas les partis principaux, dont les champs de bataille sont les banlieues.
_________________
http://kchozeurbaine.blogspot.ca/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gl



Inscrit le: 31 Mai 2002
Messages: 3615
Localisation: Laval

MessagePosté le: Jeu Mar 13, 2014 10:25 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ah oui, Vancouver "se porte bien"...

http://www.vancouversun.com/Vancouver+edges+Angeles+worst+traffic+congestion+North+America+index/9132912/story.html


Ca ne serait pas un luxe d'élargir l'autoroute Henri IV au nord de l'autoroute Charest. Cette portion de la route combine le trafic est-ouest de la 40 et nord-sud de la 73. Toujours congestionnée. Ca serait moins couteux que de completer l'autroute de la capitale jusqu'a St Augustin tel que conçue initialement.

Et non, on ne peut pas mettre des camions dans un autobus .
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
simval



Inscrit le: 26 Mai 2013
Messages: 470

MessagePosté le: Jeu Mar 13, 2014 11:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

gl a écrit:
Ah oui, Vancouver "se porte bien"...

http://www.vancouversun.com/Vancouver+edges+Angeles+worst+traffic+congestion+North+America+index/9132912/story.html


Ca ne serait pas un luxe d'élargir l'autoroute Henri IV au nord de l'autoroute Charest. Cette portion de la route combine le trafic est-ouest de la 40 et nord-sud de la 73. Toujours congestionnée. Ca serait moins couteux que de completer l'autroute de la capitale jusqu'a St Augustin tel que conçue initialement.

Et non, on ne peut pas mettre des camions dans un autobus .


Cette "étude" donne un faux portrait de la situation en calculant un indice de "congestion" purement relatif et basé uniquement sur les automobilistes équipés de GPS d'une certaine marque. Les données de Statistiques Canada sur le temps requis pour aller au travail sont plus fiables car on compare les durées réelles en minutes.
https://www12.statcan.gc.ca/nhs-enm/2011/as-sa/99-012-x/2011003/tbl/tbl02-eng.cfm

La forme de congestion sur les réseaux routiers sans autoroute est également différente. Dans des boulevards urbains, comme il y a des feux de circulation, la "congestion" prend la forme d'un plus grand nombre d'arrêts aux intersections et de délais mieux répartis, loin d'être aussi frustrant que les bouchons résultant des autoroutes.

Mais si tu veux t'entêter à t'accrocher à cette étude, note que la ville avec de la "congestion" aussi pire est Los Angeles. Une ville absolument pleine d'autoroutes, comme une toile d'araignées, des autoroutes ayant parfois 6 ou 7 voies par direction. Bref, au pire, l'étude démontre que les autoroutes n'empirent pas la congestion, mais ne la soulagent pas non plus. Bref, de l'argent jeté par les fenêtres à ce niveau.

Les autoroutes en bordure des zones métropolitaines pour les déplacements de bien, ça fait du sens. Mais des autoroutes urbaines, c'est complètement inutile et excessivement dispendieux.

Les camions peuvent rouler sur des boulevards urbains tout comme les voitures, rien ne les en empêchent. Oui, ça voudrait dire que les industries et commerces qui reçoivent des livraisons par semi-remorque se situeraient naturellement en périphérie de la ville pour diminuer les retards des livraisons... mais ce n'est pas une mauvaise chose de débarrasser les quartiers résidentiels de ces mastodontes.

Addendum:

Si tu aimes les études comparatives, regarde donc celle-là à propos de Vancouver:
http://metronews.ca/news/vancouver/947087/vancouver-ranked-most-livable-city-in-north-america/
"Vancouver ranked most-livable city in North America"

L'absence d'autoroute ne semble pas nuire à la qualité de vie, bien au contraire. Posons-nous la question: qu'est-ce qui compte le plus pour nous... les voitures, ou les gens?
_________________
http://kchozeurbaine.blogspot.ca/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
M.L.



Inscrit le: 23 Fév 2002
Messages: 1863
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Jeu Mar 13, 2014 12:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

gl a écrit:
Et non, on ne peut pas mettre des camions dans un autobus .

C'est bien vrai ça. Alors imposons un lourd péage à l'utilisation du réseau routier en pointe pour les automobilistes lorsqu'un service performant (et capacitaire) de TC existe en parallèle. Ainsi, les routes seront davantage accessibles aux camions.
_________________
L’univers (que d’autres appellent la Bibliothèque) se compose d’un nombre indéfini, et peut-être infini, de galeries hexagonales, avec au centre de vastes puits d’aération bordés par des balustrades très basses. (Borgès, Fictions, Gallimard, Folio, p.71)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
simval



Inscrit le: 26 Mai 2013
Messages: 470

MessagePosté le: Jeu Mar 13, 2014 12:35 pm    Sujet du message: Répondre en citant

M.L. a écrit:
gl a écrit:
Et non, on ne peut pas mettre des camions dans un autobus .

C'est bien vrai ça. Alors imposons un lourd péage à l'utilisation du réseau routier en pointe pour les automobilistes lorsqu'un service performant (et capacitaire) de TC existe en parallèle. Ainsi, les routes seront davantage accessibles aux camions.


+1, même qu'on peut imposer un péage à tout le monde carrément, les camions paieraient sans rechigner, ce serait minime comme charge comparé à ce qu'ils transportent, mais ça serait plus significatif pour les automobilistes qui ne font que transporter leur personne, ce qui serait possible de faire autrement qu'en voiture sur l'autoroute.

Les camions n'ont pas besoin de beaucoup de voies pour passer, ils sont bien peu nombreux dans le fond. Ce qui les bloque, ce n'est pas le manque d'autoroute ou de route, c'est bien plus souvent les automobiles.
_________________
http://kchozeurbaine.blogspot.ca/


Dernière édition par simval le Jeu Mar 13, 2014 12:37 pm; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
_Mathieu_



Inscrit le: 04 Mai 2013
Messages: 444
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Jeu Mar 13, 2014 12:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

M.L. a écrit:
Ainsi, les routes seront davantage accessibles aux camions.

Remède encore pire que le mal... Trafic fluvial, Ferroutage, voire fret sur rail seraient de bien meilleures solutions pour la qualité de vie.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gl



Inscrit le: 31 Mai 2002
Messages: 3615
Localisation: Laval

MessagePosté le: Jeu Mar 13, 2014 1:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Les camionneurs et automobilistes paient déja tout ce que ça coute et subventionnent même d'autres modes de transport. Il y a une limite qui est déja pas mal dépassée... A un moment donné il va falloir que les autres personnes qui se déplacent paient a leur tour.

C'est toujours beau le socialisme quand c'est les "autres" qui paient.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
simval



Inscrit le: 26 Mai 2013
Messages: 470

MessagePosté le: Jeu Mar 13, 2014 2:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

gl a écrit:
Les camionneurs et automobilistes paient déja tout ce que ça coute et subventionnent même d'autres modes de transport. Il y a une limite qui est déja pas mal dépassée... A un moment donné il va falloir que les autres personnes qui se déplacent paient a leur tour.

C'est toujours beau le socialisme quand c'est les "autres" qui paient.


Faux. Il y a un transfert majeur de richesse entre les automobilistes conduisant sur les autoroutes et ceux conduisant ailleurs. En gros, tout automobiliste qui utilise une autoroute est subventionné à hauteur de 70-80% du coût de l'infrastructure, une subvention provenant principalement des automobilistes ne circulant pas sur les autoroutes.

Le coût d'une autoroute peut être approximée par les cas d'autoroutes privées financées par des péages au Canada et ailleurs. La 407 en Ontario coûte de 20 à 27 cents le kilomètre parcouru, la marge de profit est de 20%, donc le coût de l'autoroute par kilomètre parcouru est environ de 16 cents le kilomètre. En France, le péage moyen sur les autoroutes est de 8 centimes le kilomètre, un peu plus de 10 cents le kilomètre une fois converti en dollars canadiens. Au Texas, une autoroute à péage dans le nord a un péage de 16 cents le mile, soit environ 10 cents le kilomètre.

Donc, on peut assumer qu'une autoroute coûte minimum 10 cents le kilomètre parcouru. Les autoroutes urbaines ont plus de circulation, mais coûtent beaucoup plus cher, donc elles ne coûteraient pas vraiment moins cher (par exemple, l'autoroute Décarie a coûté l'équivalent de 400 millions le kilomètre en dollars de 2014 à construire, soit 370 millions en 1967 pour 6 kilomètres, même avec un débit moyen de 160 000 véhicules par jour, le péage moyen pour financer la construction en 50 ans avec un taux d'intérêt de 4% aurait été entre 35 et 40 cents le kilomètre).

Qu'est-ce qu'un automobiliste qui emprunte l'autoroute paie? Il y a la charge de 150$ pour les infrastructures dans les coûts annuels des permis et immatriculations, ce qui revient à environ 1 cent le kilomètre ou moins, dépendant du kilométrage annuel moyen. Il y a la taxe sur l'essence de 20 cents au provincial (la taxe fédérale de 10 cents ne finance pas les routes). En supposant une consommation sur l'autoroute de 8 L/100 km (je faisais ça avec une Buick Century 2002 à l'époque, ce qui me semble un véhicule assez moyen), le coût de la taxe sur l'essence est de 1,6 cents le kilomètre.

Au total, un automobiliste conduisant sur l'autoroute paie environ 2,6 cents par kilomètre, alors que l'autoroute coûte 10 cents par kilomètre. Les coûts associés à l'infrastructure utilisée ne sont couverts qu'à environ 25% par les taxes payées par l'automobiliste. Si tu veux ajouter la taxe fédérale, ça fait 3,4 cents par kilomètre et environ 33% du coût couvert par les taxes.

Le manque à gagner vient de tous ceux qui utilisent de l'essence et qui ne circulent pas sur l'autoroute. Par exemple, les rues locales sont financées par les taxes sur la propriété, pas par les taxes sur l'essence, mais les gens qui roulent dessus paient quand même les mêmes taxes sur cette essence que s'ils roulaient sur l'autoroute. Et comme la consommation d'essence est plus importante en ville que sur l'autoroute, les gens paient plus pour le réseau routier autoroutier quand ils ne l'utilisent pas que quand ils l'utilisent.

Le résultat est une absurdité totale: le financement du réseau routier est structuré de façon à inciter les gens à conduire sur l'infrastructure la plus chère et avec le plus d'externalités, c'est-à-dire sur l'autoroute plutôt que sur les rues municipales et les routes régionales, qui pourtant coûtent une fraction du coût des autoroutes. Ça mène à de la congestion sur les autoroutes et donc à des pressions pour les élargir ou pour en construire d'autres, ce qui nous met encore plus dans le trou.

Bref, ce sont tes autoroutes gratuites qui représentent ce que tu qualifies de "socialisme", c'est-à-dire de faire payer les autres plutôt que celui qui utilise l'infrastructure.

Personnellement, après réflexion, j'endosse l'utilisateur-payeur en transport. Des péages sur toutes les autoroutes, sans exception. Avec les fonds dégagés de la taxe sur l'essence, on crée des fonds de financement des projets routiers municipaux pour diminuer les taxes sur la propriété. Et, oui, je supporte la fin graduelle des subventions aux organismes de transport en commun, mais seulement quand les autoroutes seront toutes payantes. Nous aurons alors l'utilisateur-payeur. Que les gens paient le plein coût de leur transport, ça aura un impact majeur sur les développements au Québec.

Mais bon, ne t'affole pas. Les Québécois refuseront probablement d'embarquer là-dedans, par pur populisme et démagogie. Rendre payant un bien gratuit n'est jamais populaire.
_________________
http://kchozeurbaine.blogspot.ca/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
apprenti-pigeon



Inscrit le: 22 Juil 2010
Messages: 956
Localisation: Dans un pigeonnier.

MessagePosté le: Jeu Mar 13, 2014 8:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Avec l'élection du Parti Québécois la STM aura accès au tarif L

https://www.youtube.com/watch?v=pCb3DtSFkhg&list=UUUhFy8q8gse395l9E2VZDAQ
_________________
!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Urbanisme et politique Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com