metrodemontreal.com Index du Forum metrodemontreal.com
Un lieu de discussion du transport en commun de Montréal et d'ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Des usagers réclament un « plan de match » au ministre Poëti

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Urbanisme et politique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Sam Fév 07, 2015 2:26 pm    Sujet du message: Des usagers réclament un « plan de match » au ministre Poëti Répondre en citant

Avant de penser à installer un métro aérien n'importe où sur Pie-IX, la rue Notre-Dame ou encore dans l'axe du prolongement de la ligne bleue, le ministre Poëti ferait mieux de s'occupper des vrais enjeux. L'association Transport 2000 et des usagers du TEC lui demande d'implanter un plan et une vision globale des transports en commun à Montréal et dans l'ensemble de la province au lieu de sortir des spéculations et des idées de projet à gauche et à droite.

Après tout, le slogan de la dernière campagne électorale libérale n'était pas: "Nous, on s'occuppe des vraies affaires"?

Citation:
TRANSPORTS EN COMMUN

DES USAGERS RÉCLAMENT UN « PLAN DE MATCH »

DES USAGERS RÉCLAMENT UN « PLAN DE MATCH » AU MINISTRE POËTI


BRUNO BISSON
LA PRESSE

L’association de défense des usagers des transports en commun, Transports 2000 Québec, demande au ministre Robert Poëti de proposer rapidement un « plan de match » pour mettre fin aux spéculations et améliorer les services d’autobus, de trains et de métro offerts dans la région de Montréal.

Selon le président de Transports 2000, François Pepin, ce plan devrait contenir de nouvelles propositions sur la gouvernance des transports collectifs pour clarifier les rôles et responsabilités de chacun, et l’adoption d’un premier plan de transport métropolitain en concertation avec les villes et arrondissements, les usagers et les organismes intéressés.

Presque 10 mois après l’élection du gouvernement Couillard, estime-t-il, l’absence d’une feuille de route précise quant à l’avenir des transports en commun attise des rivalités entre des régions et des villes et entre les partisans de différentes technologies, comme le métro, les SLR et les tramways, qui ne profitent en rien aux usagers.

« Actuellement, dit-il en entrevue à La Presse, tout ce qu’on voit, ce sont des gens qui appuient un métro dans l’Est contre ceux qui appuient un train de banlieue dans l’Ouest, des villes qui veulent un SLR sur le nouveau pont Champlain, contre celles qui veulent un prolongement du métro à Laval, ou à Longueuil. »

« Tout le monde tire sur son bout de couverture, tout le monde vend son bout de train, de métro ou d’autre chose, parce que personne ne sait c’est quoi le plan du gouvernement ! S’il n’y a pas de plan, on ne peut pas savoir lequel de ces projets est le plus rentable ou le plus bénéfique pour les usagers ou les contribuables. »

— François Pepin, président de Transports 2000

Lundi, le ministre Pöëti sera conférencier d’honneur du déjeuner-bénéfice annuel de Transports 2000 Québec, une association provinciale créée il y a plus de 35 ans pour faire la promotion du transport en commun et défendre les intérêts de ses usagers. Au fil des ans, cet événement est devenu une sorte d’incontournable pour le monde municipal et le milieu des transports publics de la métropole. Plus de 400 convives seront réunis pour entendre l’allocution du ministre des Transports.

Pour François Pepin, l’occasion serait belle pour que M. Poëti « nous dise seulement où il voudrait être rendu, dans ces dossiers, le 31 décembre 2015. Ce serait déjà ça. Il y a beaucoup de confusion actuellement. S’il nous traçait un chemin clair, je pense que tout le monde se mettrait à travailler dans la même direction. »

PÉRIODE DE STAGNATION

Les transports en commun stagnent dans la région métropolitaine depuis trois ans. L’expiration d’une politique qui encadrait le développement des services, à la fin de 2011, deux changements de gouvernement et encore plus de changements de ministres, n’ont pas aidé. L’achalandage des réseaux continue de croître, mais au ralenti. Les nouveaux services sont rares, et la situation financière des sociétés de transports est inquiétante.

Des emplois ont été supprimés par dizaines à la Société de transport de Montréal et à l’Agence métropolitaine de transport (AMT). L’existence même de cette agence, qui gère les trains de banlieue de la métropole, et qui relève de Québec, est remise en question.

« Ce n’est pas l’Apocalypse », prend soin de nuancer le directeur général de Transports 2000 Québec, Normand Parisien.

« Mais on ne voit pas d’orientations claires pour savoir où on s’en va, ajoute le président, François Pepin. On a entendu que 2015 sera l’année du transport en commun. Moi, je me souviens du maire Pierre Bourque, qui répétait à qui voulait l’entendre combien le transport en commun est important, et qui coupait dans ses budgets. »


Lien: http://plus.lapresse.ca/screens/51370859-ba09-4e61-8bf0-e56b10705c33%7C_0.html
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
AMTFan1



Inscrit le: 04 Juil 2011
Messages: 3070

MessagePosté le: Lun Fév 09, 2015 9:22 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Écoutez cette entrevue entre Dutrizac au 98,5 fm et le directeur général de Transport 2000, Normand Parisien, au sujet de l'inertie du gouvernement du Québec face à un plan global pour le TEC et les retards causés par le CP sur le réseau de l'AMT:

http://www.985fm.ca/lecteur/audio/quebec-doit-definir-ses-priorites-en-matiere-de-tr-258685.mp3
_________________
"Un pays développé n'est pas un endroit où les pauvres ont des voitures. C'est un pays où les riches utilisent le transport en commun." - Gustavo Petro, maire de Bogota.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Rotax



Inscrit le: 02 Déc 2009
Messages: 3743
Localisation: Laval

MessagePosté le: Lun Fév 09, 2015 11:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Train de l'Est: Québec prendra à sa charge la totalité des coûts

Le gouvernement du Québec dégagera une nouvelle marge de manoeuvre de 175 millions pour la réalisation de projets de transports collectifs dans la région de Montréal en assumant la totalité des coûts de développement du train de banlieue de Mascouche, mis en service à la fin de 2014.

Le ministre des Transports du Québec, Robert Poëti, a annoncé lundi que cette somme sera versée dans les fonds d'immobilisation de l'Agence métropolitaine de transport (AMT), afin de compenser les sommes versées par celle-ci pour financer 25 % des coûts de ce train de banlieue.

Selon le ministre Poëti, le gouvernement aurait dû assumer 100 % de la facture de ce projet, mieux connu sous le nom du Train de l'Est, dont les coûts ont totalisé près de 700 millions entre 2006 et 2014.

L'injection de 175 millions permettra de renflouer le fonds d'immobilisation de cette agence provinciale responsable des transports collectifs métropolitains et de relancer des projets jugés urgents, dont l'acquisition de 24 nouvelles voitures de trains de banlieue, qui a dû être annulée l'an dernier, faute d'argent.

Le coût d'achat de ces 24 nouvelles voitures, nécessaires à l'ajout de services sur les lignes de train de Deux-Montagnes ou Vaudreuil-Hudson, avait été estimé à 89 millions en 2013.

Le ministre a indiqué que les fonds investis pourraient aussi être utilisés pour l'ajout de nouveaux stationnements incitatifs ou l'amélioration de centres d'entretien des trains de banlieue, en cours de construction ou en appel d'offres.

« Il y aura des fonds pour tous les secteurs de la métropole », a indiqué le ministre, qui prenait la parole à l'occasion du déjeuner-bénéfice annuel de l'organisme de défense des usagers des transports en commun, Transports 2000 Québec.

« Tram-train »

Devant un parterre de plus de 400 convives provenant du milieu des transports en commun et du monde municipal métropolitain, le ministre Poëti a tenu à clarifier les propos des dernières semaines relativement à la ligne 5 du métro, dans l'est de Montréal, qui pourrait être prolongée en surface grâce à une technologie de type « tram-train » plutôt qu'en souterrain, comme prévu à l'origine.

Selon lui, l'idée d'utiliser une telle technologie, qui n'existe actuellement pas dans la métropole, s'est imposée en raison de la multiplication des axes de transport où il est prévu d'implanter des corridors d'autobus rapides, dans l'est de Montréal. Le ministre Poëti a fait valoir que des projets de « service rapide par bus », ou SRB, sont présentement à l'étude pour le boulevard Pie-IX, la rue Notre-Dame, le boulevard Henri-Bourassa et l'autoroute 19, en direction de la banlieue nord.

Tous ces projets pourraient être interconnectés pour former un réseau de transports collectifs rapides, à condition, bien sûr, d'utiliser le même mode de transport, soit des autobus ou des tramways modernes qui offrent plus de capacité qu'un bus, mais qui coûteraient de trois à quatre fois moins cher à construire qu'un métro.

« Est-ce qu'il y aurait une technologie mitoyenne entre le train électrique ultrarapide et l'autobus? a dit M. Poëti. Ça existe actuellement, et ça s'appelle le tram-train », a-t-il dit, en justifiant ainsi ses suggestions lancées publiquement au cours des dernières semaines.

M. Poëti a indiqué que l'AMT a été mandatée afin d'évaluer le coût des études sur un réseau de tram-train, et les délais qu'une telle étude occasionnerait au dépôt d'un dossier d'opportunité pour le prolongement de la ligne 5 du métro. Le dossier d'affaires pour ce prolongement de métro, à l'étude depuis 2009, était prévu à la fin de 2015.


http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201502/09/01-4842736-train-de-lest-quebec-prendra-a-sa-charge-la-totalite-des-couts.php
_________________
Ukončete, prosím, výstup a nástup, dveře se zavírají.
Příští stanice, Hlavní Nádraží. Přestup na linky S a dalši vlakové spoje.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> Urbanisme et politique Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com