metrodemontreal.com Index du Forum metrodemontreal.com
Un lieu de discussion du transport en commun de Montréal et d'ailleurs
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ratio coût de passe mensuelle/coût de billet

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> TEC
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
simval



Inscrit le: 26 Mai 2013
Messages: 470

MessagePosté le: Jeu Déc 12, 2013 12:56 pm    Sujet du message: Ratio coût de passe mensuelle/coût de billet Répondre en citant

(Je déplace le sujet ici car c'est plus adapté)

On n'y pense pas souvent, mais je crois que ça vaut la peine d'aborder le sujet. Pour prendre le transport en commun, en général il y a deux options de paiement: payer le passage en soi avec de la monnaie ou un billet, ou acheter une passe qui donne un accès illimité aux transports en commun pour une durée limitée, généralement d'un mois. Mais quel est le ratio idéal entre les prix d'un passage et ceux d'une passe?

En quoi est-ce important? Et bien si les passages unitaires sont trop dispendieux par rapport aux passes, alors on décourage les usagers occasionnels. Du coup, la grande majorité du monde va utiliser des passes, le coût des billets unitaires devient sans conséquence car ils sont si peu utilisés. Dans une perspective à plus long terme, on décourage les gens d'essayer les transports en commun.

Au Québec, en général les passages simples sont excessivement dispendieux et les passes très abordables. À la STM, une passe mensuelle ne représente que 26 passages en comptant et 32 passages en ticket (lisière de 10 billets). À la RTC, le ratio est de 27 en comptant et 29 en billets achetés par deux. C'est pareil pas mal partout au Québec. À la CITSO (que j'utilise pour aller au travail), c'est 22 fois le passage unitaire, 26 fois le billet en lisière (de 10).

À Toronto, une passe mensuelle coûte 43 fois le coût unitaire, 48 fois les billets en lisière. Si on regarde aux États-Unis, à Portland, une passe mensuelle représente 40 fois le coût d'une entrée unique. À New York, c'est 45 fois. À Los Angeles, c'est 50 fois plus cher.

À Paris, c'est compliqué, un passage en métro coûte 1,70 euro (ticket t+) mais 1,33 euros en lisière de 10, et acheter un billet dans un autobus coûte 2,00 euros, et en plus les passes mensuelles varient selon les zones, mais ça commence à 65,10 euros, soit 33 fois un passage acheté dans un bus, mais 39 fois le ticket t+.

À Tokyo, c'est la tarification par distance, mais il est possible d'acheter une passe donnant un usage illimité sur un trajet pré-sélectionné (par exemple, passe mensuelle pour station X à station Y, toutes les stations intermédiaires sont gratuites, mais aller plus loin demande de payer un extra). Selon le calculateur de Tokyo Metro, le ratio tourne autour de 43 fois le billet unique.

Bref, dans le reste du monde, le ratio tourne autour de 40-45, contre 30 au Québec.

Personnellement, je crois qu'on fait fausse route. Le chiffre de 40 me paraît logique: quelqu'un utilisant le transport en commun pour aller travailler et revenir durant un mois prendra le transport en commun environ 40 fois par mois (4 semaines fois 5 jours de travail). C'est ce que je considère comme la "limite" entre un usager occasionnel et un usager fréquent. Il me semble logique alors de concevoir les prix pour cette limite, pour que ça coûte aussi cher à quelqu'un allant au travail à chaque jour en transport en commun et ne l'utilisant jamais à d'autre moment d'acheter des billets que d'acheter une passe mensuelle. Comme ça, on incite ceux venant travailler en transport en commun à faire un usage plus fréquent des transports en commun à d'autres moments.

Le débalancement des tarifs québécois fait en sorte que les tarifs unitaires sont beaucoup trop élevés, parmi les plus élevés dans le monde occidental à ce que je vois. Non seulement ça décourage les usagers occasionnels, mais c'est une question de justice sociale, les gens vivant avec moins de moyen ou dans des emplois précaires peuvent ne pas pouvoir acheter des passes mensuelles, à cause de l'incertitude ou de la dépense importante d'un coup. Des billets unitaires plus abordables seraient de beaucoup préférables.

Dans les faits, pour la STM, je crois que des passages unitaires à 2,00$ ferait beaucoup de sens, une diminution de 33% pour les paiements en comptant et de 22,5% pour les billets en lisière. Le manque à gagner pourrait être compensé par une hausse relativement minime de 5 à 10% des passes hebdomadaires et mensuelles. Ainsi, la CAM passerait de 77$ environ à 81-85$.

Et je dis ça comme quelqu'un avec une TRAM à l'année.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gl



Inscrit le: 31 Mai 2002
Messages: 3599
Localisation: Laval

MessagePosté le: Jeu Déc 12, 2013 1:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

C'est une bonne question, et la comparaison du ratio est une façon interessante de la regarder.

Par contre si on compare a d'autres villes canadiennes:

Montréal
unitaire: $3.00
mensuelle: $77.00

Toronto
unitaire: $3.00
mensuelle: $128.50

Calgary
unitaire: $3.00
mensuelle: $94.00

Vancouver
unitaire 1 zone: $2.75
unitaire 2 zones: $4.00
mensuelle 1 zone: $91.00
mensuelle 2 zones: $124.00


On voit rapidement que le tarif unitaire est très semblable ($3.00 dans trois des qutres cas) mais que la passe mensuelle est remarquablement moins chère ici. Je ne connais pas le pourcentage des couts payés par l'usager dans ces autres villes. Pour Montréal, il appert que l'usager paie environ 31% des couts, alors qu'ailleurs (en europe du moins) il paient pas mal plus, plus de 50% d'après cet article:

http://blogues.lapresse.ca/avenirmtl/2012/05/01/

Sans lancer un débat, c'est la que semble se trouver la principale difference. C'est pas vraiment le billet unitaire qui est plus cher qu'ailleurs, mais plutot la passe mensuelle qui est un "bon deal".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
simval



Inscrit le: 26 Mai 2013
Messages: 470

MessagePosté le: Jeu Déc 12, 2013 1:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
On voit rapidement que le tarif unitaire est très semblable ($3.00 dans trois des qutres cas) mais que la passe mensuelle est remarquablement moins chère ici. Je ne connais pas le pourcentage des couts payés par l'usager dans ces autres villes. Pour Montréal, il appert que l'usager paie environ 31% des couts, alors qu'ailleurs (en europe du moins) il paient pas mal plus, plus de 50% d'après cet article:


Selon le budget de la STM, les revenus-clients sont de l'ordre de 590 millions, et les dépenses annuelles sont de 1 297 millions, donc la STM paie 46% de ses dépenses avec les revenus usagers environ. Sauf que le ratio de recouvrement est généralement compris comme étant les revenus sur les coûts d'opérations seulement (excluant les coûts d'investissement), dans lequel cas le taux de recouvrement est de 58% en 2013. Pour comparer avec le reste du monde:
http://en.wikipedia.org/wiki/Farebox_recovery_ratio

Si je calcule la part des revenus des passes vs les billets dans le budget de la STM*, j'arrive à une proportion de 64% des revenus provenant des diverses passes, 36% venant des billets. Une diminution de 20% des tarifs des billets (environ 2,50$ pour l'entrée unique et 2,00$ pour les billets en lisière) ne représenteraient qu'une diminution de 7,2% des revenus de la STM. Une augmentation de 10% des passes suffirait pratiquement à compenser le tout (donc une passe mensuelle à 84,70$, encore beaucoup moins cher que partout ailleurs en Amérique du Nord) et le ratio passe/billet deviendrait plus balancé (34 fois l'entrée en comptant, 43 fois le billet).

*http://www.stm.info/sites/default/files/budget2013.pdf
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cybernaute



Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 2599
Localisation: Station Finch Ouest

MessagePosté le: Jeu Déc 12, 2013 10:17 pm    Sujet du message: Répondre en citant

À 20 jours ouvrables/mois, l'usager moyen qui utilise le métro uniquement pour aller travailler va effectuer environ 40 déplacements/mois. Avec un ratio de 40 tickets/passe, il devient beaucoup plus intéressant pour un client d'acheter des tickets pour les mois avec des jours fériés ou des congés comme en décembre. Cela ne l'encouragera pas à utiliser le transport en commun pour ses autres déplacements.

On peut se plaindre de notre faible ratio, mais cela force plus de personnes à acheter une passe et les encourage d'utiliser le TEC pour d'autres déplacements. Ce n'est pas pour rien que le métro de Montréal est le plus achalandé après New York en Amérique du Nord (Mexique exclu!).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
simval



Inscrit le: 26 Mai 2013
Messages: 470

MessagePosté le: Jeu Déc 12, 2013 11:18 pm    Sujet du message: Répondre en citant

cybernaute a écrit:
À 20 jours ouvrables/mois, l'usager moyen qui utilise le métro uniquement pour aller travailler va effectuer environ 40 déplacements/mois. Avec un ratio de 40 tickets/passe, il devient beaucoup plus intéressant pour un client d'acheter des tickets pour les mois avec des jours fériés ou des congés comme en décembre. Cela ne l'encouragera pas à utiliser le transport en commun pour ses autres déplacements.

On peut se plaindre de notre faible ratio, mais cela force plus de personnes à acheter une passe et les encourage d'utiliser le TEC pour d'autres déplacements. Ce n'est pas pour rien que le métro de Montréal est le plus achalandé après New York en Amérique du Nord (Mexique exclu!).



Je crois que quelqu'un qui ferait ce calcul en comptant les congés n'utiliserait pas sa passe de toute façon. Par contre, les organismes de transport en commun ne cessent de multiplier les passes spécialisés comme les passes des soirée et de fin de semaine car il y a effectivement un fort effet dissuassif des tarifs trop élevés des passages simples et des billets. Donc, à un certain niveau, on admet qu'il y a effectivement un problème pour les usagers occasionnels, surtout pour ceux de la banlieue qui peuvent payer plus de 12$ pour un déplacement aller-retour à Montréal. Quand le transport en commun paraît dispendieux comparé au stationnement sur le Plateau, il y a un problème!

On n'est pas les seuls à avoir ce problème. Je crois que si on veut optimiser les transports en commun, il faut créer une structure tarifaire qui est propice aux usagers occasionnels ainsi qu'aux déplacements sur courte distance. Ce n'est présentement pas le cas.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
cybernaute



Inscrit le: 08 Mar 2006
Messages: 2599
Localisation: Station Finch Ouest

MessagePosté le: Ven Déc 13, 2013 12:04 am    Sujet du message: Répondre en citant

simval a écrit:

Je crois que quelqu'un qui ferait ce calcul en comptant les congés n'utiliserait pas sa passe de toute façon. Par contre, les organismes de transport en commun ne cessent de multiplier les passes spécialisés comme les passes des soirée et de fin de semaine car il y a effectivement un fort effet dissuassif des tarifs trop élevés des passages simples et des billets. Donc, à un certain niveau, on admet qu'il y a effectivement un problème pour les usagers occasionnels, surtout pour ceux de la banlieue qui peuvent payer plus de 12$ pour un déplacement aller-retour à Montréal. Quand le transport en commun paraît dispendieux comparé au stationnement sur le Plateau, il y a un problème!

On n'est pas les seuls à avoir ce problème. Je crois que si on veut optimiser les transports en commun, il faut créer une structure tarifaire qui est propice aux usagers occasionnels ainsi qu'aux déplacements sur courte distance. Ce n'est présentement pas le cas.

Je suis d'accord avec vous que les déplacements en TEC vers ou de la banlieue sont tout simplement trop cher pour un usager occasionnel. Toutefois, le problème, en ce qui concerne les usagers occasionnels à Montréal, provient surtout du fait qu'il n'y a pas d'intégration tarifaire. Si l'AMT offrait des tickets-TRAM valides sur d'autres réseaux que ceux de l'AMT et de la STM, des passes TRAM de plus courte durée et peut-être même faire revivre le tarif combiné, le prix d'un déplacement occasionnel diminuera et cette mesure pourrait s'autofinancer grâce à la hausse d'achalandage à prévoir.

Cela ramène à une autre débat, serait-il préférable d'avoir uniquement des titres régionaux, de rajouter des titres régionaux à ceux existant ou de passer à un porte-feuille électronique qui pourra s'ajuster automatiquement et optimiser le coût des déplacements?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gl



Inscrit le: 31 Mai 2002
Messages: 3599
Localisation: Laval

MessagePosté le: Ven Déc 13, 2013 8:33 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il ne faut pas oublier non plus que la notion du titre mensuel est encore relativement nouveau, et a pris du temps a s'installer. Le premier tel titre était la Carte Autobus Laval autour de 1976 (quelqu'un aurait la date?) et après quelques temps, avait été abolie faute d'interet... Ca a pris l'introduction de la CAM a Montréal en 1980 pour que cette forme de paiement prenne son envol.

Les sociétées de transport sont principalement des exploitants plutot que des promoteurs de TEC et c'est souvent des décisions politiques externes a celles-ci qui ont changé les choses. La création de l'AMT n'a pas toujours été bienvenue par ces sociétées. L'integration des titres comme la carte TRAM et les zones n'était que des rêves dans les années 70. Pour l'exploitant d'un système comme le TEC (qui "perd" de l'argent constammant) son interet est d'optimiser ses couts et surtout, de prévoir ses revenus et ses dépenses a l'avance. Les cartes mensuelles leur permet d'etre payées a l'avance au début du mois, et ceux qui achètent ces titres vont généralement le faire a chaque mois, donc une source de revenus plus prévisible. Du même coup, les usagers réguliers les aiment car ça permet de savoir éxactement comment ça va leur couter par mois, et ils percoivent les déplacements additionnels (autres que ceux pour aller au travail ou l'école) comme un bonus "gratuit".

Les billets unitaires vont toujours avoir leur place pour les usagers occasionnels. Oui, ça semble cher parfois, surtout pour une sortie en famille ou en petit groupe. Mais les alternatives vont presque toujours l'etre encore plus si on regarde le cout total.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kodun



Inscrit le: 06 Jan 2002
Messages: 1836
Localisation: Fabre - Iberville

MessagePosté le: Mer Déc 18, 2013 7:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nouvelle grille tarifaire.. Augmentation équivalente à l'inflation moyenne des dernières années, sursis pour quelques titres surévalués.

http://www.stm.info/sites/default/files/pdf/fr/tarifs2014.pdf

Opinion:
-En 2014, on aime pas les cents... C'est le temps d'arrondir!
-La passe "Soirée Illimitée" a atteint son "tracking point" avec le "2 passages" car la majorité des gens l'utilisent fort probablement que 2 fois.
-Le "1 jour" ne doit pas être très populaire (trop cher)
-Les "1,2 et 10 passages" devraient êtres gelés quelques années respectivement à: 3, 5 et 20$
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
simval



Inscrit le: 26 Mai 2013
Messages: 470

MessagePosté le: Mer Déc 18, 2013 9:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

kodun a écrit:
Nouvelle grille tarifaire.. Augmentation équivalente à l'inflation moyenne des dernières années, sursis pour quelques titres surévalués.

http://www.stm.info/sites/default/files/pdf/fr/tarifs2014.pdf

Opinion:
-En 2014, on aime pas les cents... C'est le temps d'arrondir!
-La passe "Soirée Illimitée" a atteint son "tracking point" avec le "2 passages" car la majorité des gens l'utilisent fort probablement que 2 fois.
-Le "1 jour" ne doit pas être très populaire (trop cher)
-Les "1,2 et 10 passages" devraient êtres gelés quelques années respectivement à: 3, 5 et 20$


Oui, la passe journalière est beaucoup trop cher, je crois que 7 ou 8$ serait plus approprié.

Je me demande s'il y a une logique derrière les prix des différents billets et passes à la STM, s'il y a une science qu'ils utilisent... ou si c'est l'inertie qui domine. Bref si à une époque, les passes ont été introduites à un prix pas mal arbitraire, et que depuis ce temps ils se contentent de majorer uniformément les prix avec l'inflation ou avec leurs besoins en revenu et qu'ils me s'arrêtent jamais pour se demander si leur structure tarifaire fait du sens.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Berlude



Inscrit le: 13 Déc 2007
Messages: 689
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mer Déc 18, 2013 10:07 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La passe 24h est pour les touriste ou les mal pris. Et pourtant ca se vend très bien! Dans le centre ville en novembre en 4h j'en ai vendu plus de 40
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kodun



Inscrit le: 06 Jan 2002
Messages: 1836
Localisation: Fabre - Iberville

MessagePosté le: Jeu Déc 19, 2013 6:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Berlude a écrit:
La passe 24h est pour les touriste ou les mal pris. Et pourtant ca se vend très bien! Dans le centre ville en novembre en 4h j'en ai vendu plus de 40


Eh bien! J'avoue qu'en considérant les touristes (et quelques vraiment mal pris) ça change la donne, c'est logique.

Sur un sujet connexe, je viens de recevoir mon avis de paiement pour l'immatriculation. On a une belle contribution pour le TEC de 75$ (c'était pas 50 l'années passée?), soit environ une passe mensuelle ordinaire. Je ne suis pas contre, cependant, ne serait-il pas plus judicieux d'accompagner le tout d'un équivalent en titres de transport? On aurait un incitatif qui, soyons réaliste, ne coûterait pas grand chose considérant les retombées. En plus, ça aiderait à convertir un peu le sentiment d'acharnement en considération, ce qui manque de nos jours. Le commerce utilise cette méthode depuis longtemps, ce n'est pas pour rien.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
simval



Inscrit le: 26 Mai 2013
Messages: 470

MessagePosté le: Jeu Déc 19, 2013 7:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

kodun a écrit:
Berlude a écrit:
La passe 24h est pour les touriste ou les mal pris. Et pourtant ca se vend très bien! Dans le centre ville en novembre en 4h j'en ai vendu plus de 40


Eh bien! J'avoue qu'en considérant les touristes (et quelques vraiment mal pris) ça change la donne, c'est logique.

Sur un sujet connexe, je viens de recevoir mon avis de paiement pour l'immatriculation. On a une belle contribution pour le TEC de 75$ (c'était pas 50 l'années passée?), soit environ une passe mensuelle ordinaire. Je ne suis pas contre, cependant, ne serait-il pas plus judicieux d'accompagner le tout d'un équivalent en titres de transport? On aurait un incitatif qui, soyons réaliste, ne coûterait pas grand chose considérant les retombées. En plus, ça aiderait à convertir un peu le sentiment d'acharnement en considération, ce qui manque de nos jours. Le commerce utilise cette méthode depuis longtemps, ce n'est pas pour rien.


Personnellement, je trouve que les frais d'immatriculation sont trop élevés, que les coûts liés à la voiture devraient plutôt être proportionnels à son utilisation, bref dans la taxe sur l'essence.

Mais bon, ça c'est peut-être juste ma propre frustration qui parle. J'ai déménagé à Lasalle pour pouvoir utiliser le transport en commun le plus possible et ma voiture le moins possible. Ça m'arrive de ne pas y toucher pendant 2 semaines, mais je paie plus cher en immatriculation et en assurance que quand j'utilisais ma voiture à chaque jour, en conduisant 30 000 km par année. Je paie moins cher en essence, vrai, mais je continue de payer le reste presque sans changement.

J'ai pensé à la vendre, mais les transports interrégionaux au Québec sont tellement poches que sans voiture on est prisonnier de notre ville, presque pas capable d'en sortir.

Je suis en train de réaliser quelque chose de significatif au niveau de la comparaison financière transport en commun vs voiture. On dit souvent qu'une voiture coûte 40-50 cents le kilomètre... mais c'est pas vrai. La réalité, c'est que plusieurs coûts liés à la voiture ne dépendent pas des kilomètres parcourus. Par exemple, le deux tiers de la dépréciation d'une voiture est liée à son âge, pas à son kilométrage, l'immatriculation et le permis sont constantes à chaque année, l'entretien du véhicule dépend beaucoup du temps aussi, et non juste du kilométrage, l'assurance n'est que peu affectée par le kilométrage, etc...

Il y a donc des dépenses fixes et des dépenses variables. En fin de compte, le coût marginal d'utiliser une voiture est peut-être de 20 cents le kilomètre environ. Bref, une voiture, ça coûte cher à se procurer et à avoir, mais pas si cher que ça à utiliser. Et sans bon réseau de transport en commun régional, il est difficile de se passer de voiture. Donc quant à être pris à avoir une voiture, autant l'utiliser.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gl



Inscrit le: 31 Mai 2002
Messages: 3599
Localisation: Laval

MessagePosté le: Ven Déc 20, 2013 11:09 am    Sujet du message: Répondre en citant

simval a écrit:

Il y a donc des dépenses fixes et des dépenses variables. En fin de compte, le coût marginal d'utiliser une voiture est peut-être de 20 cents le kilomètre environ. Bref, une voiture, ça coûte cher à se procurer et à avoir, mais pas si cher que ça à utiliser. Et sans bon réseau de transport en commun régional, il est difficile de se passer de voiture. Donc quant à être pris à avoir une voiture, autant l'utiliser.


C'est la constatation qu'on finit par faire quand on y regarde de près. Et le même problème se produit et s'aggrave quand on regarde la possibilité d'avoir une voiture électrique qui serait nettement moins couteuse en énergie et en pollution pour l'utilisation locale mais avec une autonomie insuffisante pour faire des voyages plus longs. On finit par constater que ça prendrait deux voitures, avec des couts fixes beaucoup trop élevés dans la majorité des cas. Si jamais l'autonomie et le temps de recharge peuvent finir par etre résous, l'alternative électrique pourrait devenir beaucoup plus interessante.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kodun



Inscrit le: 06 Jan 2002
Messages: 1836
Localisation: Fabre - Iberville

MessagePosté le: Sam Déc 21, 2013 12:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Voilà, il est souvent oublié de considérer que la possession ou la disposition d'un véhicule change drastiquement le quotidien si on ne fait pas des efforts très importants et, avouons-le, peu rentables considérant la forte adaptabilité de l'humain. Sincèrement, j'ai une voiture et c'est une emmerde totale, mais la liberté de déplacement (en accès, flexibilité et temps) la rend incontournable. Par contre, ça coûte tellement cher que ça devient un prétexte pour l'utiliser plus souvent et ne plus aller aux mêmes endroits. Ça ne devrait pas être une question de choix (auto ou tec seulement) mais d'intégration. C'est déjà un peu amorcé avec le Opus-Bixi-Communauto.

Je crois que l'avenir réside dans l'évolution de l'auto-partage et des technologies peu et non polluantes. C'est encore trop coûteux et complexe pour le commun des mortels. Cela cadre dans le réaménagement des villes qui est fondamental; la place mise à disposition du parc automobile a beaucoup trop d'impacts sur l'environnement humain et naturel.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
samuelmath



Inscrit le: 03 Aoû 2008
Messages: 4431
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Sam Déc 21, 2013 3:06 pm    Sujet du message: Répondre en citant

gl a écrit:
C'est pas vraiment le billet unitaire qui est plus cher qu'ailleurs, mais plutot la passe mensuelle qui est un "bon deal".


Je suis du même avis que gl. Le coût de la passe mensuelle est un peu trop faible si on contemple le réseau de la STM en entier avec les MPM-10 qui viendront bientôt. Sans compter l'anticipation des petits prolongements de métro, comme Bois-Franc et Pie-IX/Jean-Talon.
_________________
Samir Metta
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
gl



Inscrit le: 31 Mai 2002
Messages: 3599
Localisation: Laval

MessagePosté le: Sam Déc 21, 2013 5:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La passage unitaire semble avoir atteint une limite psychologique, si on se fie a la hausse pour 2014 qui n'augmente que les autres tarifs.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    metrodemontreal.com Index du Forum -> TEC Toutes les heures sont au format GMT - 5 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com